Site de l'Office québécois de la langue française
Bandeau et barre de navigation Page d'accueil Plan du site Commentaires Coordonnées English section Portail du gouvernement du Québec
 

 

Recherche
 

Index alphabétique  Index thématique




La grammaire
La nouvelle grammaire > Les classes de mots et les groupes



Les classes de mots

 

En nouvelle grammaire, on emploie les termes classe de mots et catégorie grammaticale pour désigner les différents types de mots. Les termes partie du discours et nature grammaticale, qu’on trouve en grammaire traditionnelle, ne sont pas retenus pour désigner ces réalités.

 

Parmi les classes de mots, on distingue les classes variables, c’est-à-dire celles dont les formes varient selon les règles d’accord, et les classes invariables, dont les formes ne varient pas. Dans le tableau ci-dessous, les changements d’appellations apparaissent en caractère gras.

 

 

 

Grammaire traditionnelle

Nouvelle grammaire

Classes variables

 

 

 

Nom

Nom

 

Verbe

Verbe

 

Adjectif qualificatif

Adjectif (qualifiant ou classifiant)

 

Article défini, indéfini ou partitif

Déterminant défini, indéfini ou partitif

 

Adjectif démonstratif, possessif, numéral ou indéfini

Déterminant démonstratif, possessif, numéral ou quantitatif

 

Pronom personnel, démonstratif, possessif, relatif, indéfini ou interrogatif

Pronom personnel, démonstratif, possessif, relatif, indéfini ou interrogatif

Classes invariables

 

 

 

Adverbe

Adverbe

 

Préposition

Préposition

 

Conjonction

Conjonction

 

 

Les changements apportés résultent d’une redéfinition de certaines catégories basée sur leurs propriétés syntaxiques. Ainsi, le regroupement sous le terme de déterminant des articles et des adjectifs (à l’exclusion des adjectifs qualificatifs), montre que ces classes de mots jouent un même rôle par rapport au nom.

 

En nouvelle grammaire, l’analyse des mots en différentes classes est plus souple que celle qui existe en grammaire traditionnelle; ainsi, bon nombre de mots n’appartiennent pas en soi à une seule catégorie. L’analyse ne peut se faire sans tenir compte du contexte dans lequel apparaît le mot. Par exemple, les mots jeune et fort appartiendront à des classes différentes selon le contexte.

 

Exemples :

 

- Il est parti très jeune de la maison. (jeune est ici un adjectif qualifiant)

- Les jeunes ont parfois des comportements imprévisibles. (jeunes est ici un nom)

- L’hiver, mon fils construisait des forts dans la neige. (forts est ici un nom)

- La rigueur, c’est un de ses points forts. (forts est ici un adjectif qualifiant)

- Mon oncle chantait fort et faux. (fort est ici un adverbe)

 

C’est pourquoi il est nécessaire de connaître la catégorie à laquelle appartient un mot quand vient le moment d’en faire l’accord en phrase; ainsi, dans deux des derniers exemples, fort varie en nombre puisqu’il s’agit respectivement d’un nom et d’un adjectif, alors qu’il demeure invariable dans la dernière phrase puisqu’il y est adverbe. Notons enfin que les changements d’appellations ne changent en rien les règles d’accord grammatical.

 

 

En nouvelle grammaire, on a renommé certaines catégories grammaticales en s’appuyant sur des critères syntaxiques plutôt que sémantiques.

 



Haut
Date de la dernière mise à jour de la BDL : novembre 2017

Accès à l’information - Politique de confidentialité
Québec

© Gouvernement du Québec, 2002

Aide à la recherche Présentation de la BDL Foire aux questions Liste des articles