Site de l'Office québécois de la langue française
Bandeau et barre de navigation Page d'accueil Plan du site Commentaires Coordonnées English section Portail du gouvernement du Québec
 

 

Recherche
 

Index alphabétique  Index thématique




La syntaxe
Les prépositions > Préposition après un verbe



Faire attention

 

La locution faire attention au sens de « prendre garde, veiller à » peut se construire avec la préposition à ou de lorsqu’elle est suivie d’un verbe à l’infinitif. Si c’est un nom qui suit, c’est la préposition à que l’on emploie.

 

Exemples :

 

- Le petit Paul fait attention de ne pas dépasser quand il colorie.

- J’ai pourtant fait attention de prendre la sortie que tu m’avais indiquée.

- Ils ont bien fait attention à ne pas dévoiler les détails de l’entente.

- Fais-tu toujours attention à prendre ton médicament après le repas?

- Ma fille fait bien attention à ses jouets.

 

 

Faire attention peut aussi être suivie de que ou à ce que, suivie d’un verbe au subjonctif.

 

Exemples :

 

- Pauline a fait attention que sa fille ne voie pas les cadeaux à l’avance.

- Faire attention que l'appareil soit bien débranché.

- Ils feront attention à ce que personne ne les entende.

 

 

Il est à noter que faire attention que/à ce que peut également être suivie d’un verbe à l’indicatif, mais alors cette locution n’a pas le même sens : elle signifie plutôt « noter, remarquer, ne pas oublier que ».

 

Exemples :

 

- Faites attention que je n’ai accusé personne dans cette déclaration.

- Elle n’a pas fait attention qu’une des valises avait disparu.

- Fais attention que l’autoroute est fermée aujourd’hui; il faut prendre le chemin du Roy.



Haut
Date de la dernière mise à jour de la BDL : septembre 2017

Accès à l’information - Politique de confidentialité
Québec

© Gouvernement du Québec, 2002

Aide à la recherche Présentation de la BDL Foire aux questions Liste des articles