Site de l'Office québécois de la langue française
Bandeau et barre de navigation Page d'accueil Plan du site Commentaires Coordonnées English section Portail du gouvernement du Québec
 

 

Recherche
 

Index alphabétique  Index thématique




La syntaxe
Les prépositions > Préposition après un adjectif



Riche

 

L’adjectif riche peut être suivi des prépositions en ou de. Le choix de la préposition dépend du nom qui suit.

 

L’expression riche en introduit une idée d’abondance. Elle peut servir à exprimer la richesse d’une chose (sa complexité, sa variété, son grand nombre d’éléments) ou celle d’une personne (ses biens, ses talents, ses possibilités).

 

Exemples :

 

- Tu devrais manger davantage d’aliments riches en fer et en magnésium.

- Le chou est un légume riche en vitamines et minéraux.

- Cette télésérie est riche en émotions.

- Ce recueil de poésie est riche en figures de style de toutes sortes : métaphores, comparaisons, accumulations, et j’en passe.

- J’aimerais être aussi riche en talents que tu l’es.

 

 

On rencontre aussi l’expression riche de, qui exprime aussi une idée de grande quantité. Riche de est généralement suivie de noms abstraits, plus rarement de noms concrets.

 

Exemples :

 

- J’ai tout à coup eu le sentiment que ma vie était riche de possibilités.

Riche d’une longue expérience à l’étranger, Marie en impressionnait plus d’un.

- Ce livre riche d’enseignement te sera sûrement très utile.

- Le Costa Rica est riche d’une végétation luxuriante.

 

 

L’adjectif riche peut également être suivi des prépositions à ou de et d’une somme d’argent. Riche à figure surtout dans l’expression riche à (plusieurs) millions, qui signifie « très riche ».

 

Exemples :

 

- Cette vedette est riche de 35 millions de dollars.

- Nos voisins sont riches de plusieurs millions. (ou : sont riches à plusieurs millions)

- Cette famille de Mexicains est riche à millions.

 

 

Quant à l’expression pauvre en, qui signifie « qui renferme une faible quantité d’éléments ou une quantité insuffisante », elle s’emploie autant avec des noms concrets qu’avec des noms abstraits.

 

Exemples :

 

- J’aime bien ces craquelins qui sont pauvres en calories.

- Une terre pauvre en azote améliorera la floraison de votre plante.

- L’enseignante trouvait que ma dissertation était pauvre en arguments.

- Ce film d’action était pauvre en rebondissements.

 

 

Enfin, l’expression pauvre de relève quant à elle d’un usage plus rare et littéraire. Comme l’expression riche de, elle s’emploie surtout avec des noms abstraits. Elle s’utilise principalement en parlant de personnes.

 

Exemples :

 

- Ce n’est pas parce qu’ils sont pauvres de ressources qu’ils méritent un tel traitement!

- Sa déclaration d’amour était pauvre de passion.



Haut
Date de la dernière mise à jour de la BDL : novembre 2017

Accès à l’information - Politique de confidentialité
Québec

© Gouvernement du Québec, 2002

Aide à la recherche Présentation de la BDL Foire aux questions Liste des articles