Site de l'Office québécois de la langue française
Bandeau et barre de navigation Page d'accueil Plan du site Commentaires Coordonnées English section Portail du gouvernement du Québec
 

 

Recherche
 

Index alphabétique  Index thématique




La syntaxe
Les prépositions > Préposition après un verbe



Discuter

 

Le verbe discuter, en emploi transitif direct, c’est-à-dire suivi d’un complément direct, peut signifier « procéder à l’examen d’une question en évaluant le pour et le contre ». On peut ainsi discuter une question, une opinion, un projet, une affaire, etc.

 

Exemples :

 

- Nous avons passé la journée à discuter les conditions du contrat.

- Cette équipe sera chargée de discuter le contenu des programmes du Ministère.

 

En emploi transitif direct, discuter peut aussi avoir le sens de « mettre en doute, contester la valeur de quelqu’un ou de quelque chose ». On peut par exemple discuter l’autorité de quelqu’un, le prix d’un objet, l’existence d’un règlement, etc.

 

Exemples :

 

- Tu ne devrais pas discuter les ordres de ton père!

- Peu de clients discutent les choix musicaux des employés de notre magasin.

 

 

On peut aussi discuter de quelque chose. Dans cet emploi transitif indirect (discuter est suivi d’un complément indirect), le verbe signifie « débattre d’un sujet en échangeant des idées, des arguments ». On peut donc discuter de politique, d’affaires, etc. Il est également possible de faire l’ellipse de la préposition de, notamment lorsque le sujet qui suit désigne un domaine d’activités : par exemple, on pourra dire discuter politique, discuter affaires, etc. Avec un sens proche, on peut aussi discuter sur quelque chose, et finalement discuter avec quelqu’un « avoir une discussion, négocier ».

 

Exemples :

 

- Ils ont discuté de littérature tout au long de la soirée. (ou : Ils ont discuté littérature)

- Elles discutaient d’un dossier important lorsque l’arrivée d’un collègue les a interrompues.

- J’étais lasse de les entendre discuter sur le terrorisme international.

- Élaine a discuté avec lui pendant des heures pour le convaincre.

 

 

Enfin, le verbe discuter peut aussi être en emploi intransitif, c’est-à-dire sans complément; il a alors le sens de « maintenir une conversation » ou de « contester ».

 

Exemples :

 

- Tentez donc de discuter sans vous disputer, pour une fois!

- Ma décision est prise, n’essaie même pas de discuter.



Haut
Date de la dernière mise à jour de la BDL : novembre 2017

Accès à l’information - Politique de confidentialité
Québec

© Gouvernement du Québec, 2002

Aide à la recherche Présentation de la BDL Foire aux questions Liste des articles