Site de l'Office québécois de la langue française
Bandeau et barre de navigation Page d'accueil Plan du site Commentaires Coordonnées English section Portail du gouvernement du Québec
 

 

Recherche
 

Index alphabétique  Index thématique




La grammaire
La nouvelle grammaire > Les fonctions



Le complément direct

 

En nouvelle grammaire, le complément direct est la fonction du groupe complément lié directement au verbe, c’est-à-dire sans l’intermédiaire d’une préposition. Le complément direct (souvent représenté par le symbole CD) est donc un complément du verbe et il fait partie du groupe verbal (GV) prédicat. Le groupe en fonction de complément direct complète le verbe au point de vue syntaxique et sémantique.

 

Exemples :

 

- Elle lit le journal tous les matins.

- Paul ne connaît pas toute la vérité.

 

Traditionnellement, les groupes le journal et toute la vérité des premiers exemples sont analysés comme des compléments d’objet direct. En nouvelle grammaire, la notion d’« objet » n’est pas retenue puisqu’elle pose des difficultés; en effet, définir l’objet comme « la personne ou la chose sur laquelle s’exerce l’action » est impossible dans bien des emplois, par exemple : Elle a douze ans; Ce garçon cause des soucis à sa mère; Michel refuse la réalité. Puisque la notion d’« objet » est vague et qu’elle fait appel au sens, elle a été écartée au profit du seul critère syntaxique; c’est l’absence de la préposition devant le complément qui définit le complément direct.

 

 

Pour identifier le groupe en fonction de complément direct, on adopte aussi une approche syntaxique. Certaines manipulations permettent en effet de trouver le CD; on peut ainsi remplacer le CD par un pronom complément correspondant (le, la, l’, les, en, ça, cela).

 

Exemples :

 

- Nous attendons nos invités. = Nous les attendons.

- Il mange des pâtes tous les jours. = Il en mange tous les jours.

- Elle déteste conduire sous la pluie. = Elle déteste cela.

 

 

En nouvelle grammaire, on évitera d’utiliser des questions qui font appel au sens pour trouver le complément direct, comme on le fait en grammaire traditionnelle : Nous attendons qui? nos invités; Il mange quoi? des pâtes; Qu’est-ce qu’elle déteste? Conduire sous la pluie.

 

 

Le CD est habituellement placé à droite du verbe, sauf s’il s’agit d’un pronom personnel complément ou d’un pronom relatif. Enfin, différents groupes peuvent être en fonction de complément direct : groupe nominal (GN), pronoms, subordonnée complétive, groupe infinitif (GInf).

 

Exemples :

 

- Il étudie les langues anciennes à l’université. (Le CD est un GN.)

 

- Elle le voit souvent les fins de semaine. (Le CD est un pronom personnel.)

 

- Les bulbes que tu as plantés n’ont pas survécu. (Le CD est un pronom relatif.)

 

- Je sais que tu as refusé leur invitation. (Le CD est une subordonnée complétive.)

 

- Paul espère partir à l’étranger sous peu. (Le CD est un GInf.)

 

 

En nouvelle grammaire, on appelle complément direct ce qu’on nomme traditionnellement complément d’objet direct.

 



Haut
Date de la dernière mise à jour de la BDL : novembre 2017

Accès à l’information - Politique de confidentialité
Québec

© Gouvernement du Québec, 2002

Aide à la recherche Présentation de la BDL Foire aux questions Liste des articles