Site de l'Office québécois de la langue française
Bandeau et barre de navigation Page d'accueil Plan du site Commentaires Coordonnées English section Portail du gouvernement du Québec
 

 

Recherche
 

Index alphabétique  Index thématique




La syntaxe
Les prépositions > Préposition devant un nom



Expressions avec zéro

 

Le nom zéro figure dans diverses expressions dans lesquelles il est généralement précédé des prépositions à ou de. Le choix de l’une ou l’autre des prépositions dépend du verbe qui précède ou du sens que l’on attribue à chacune des expressions.


Zéro est toujours précédé de la préposition de dans l’expression partir de zéro, qui signifie « commencer quelque chose en partant de rien, en agissant par ses propres moyens ». La préposition de y indique l’idée d’un point de départ.

 

Exemples :

 

- Il est difficile de s'imaginer que cet homme devenu milliardaire est parti de zéro.

- Comment apprendre à parler une autre langue à partir de zéro?

 

Sur le même modèle, la préposition de est employée dans l’expression très proche repartir de zéro, qui y indique également un point de départ. Toutefois, on trouve aussi couramment repartir à zéro, dans laquelle la préposition à est utilisée par analogie avec les locutions recommencer à zéro et reprendre à zéro.

 

Exemples :

 

- Cette famille devra repartir de zéro en raison de l'incendie qui a ravagé sa maison. (ou repartir à zéro)

- Parfois, j’aimerais repartir de zéro et faire carrière dans le spectacle. (ou repartir à zéro)

 

 

La majorité des expressions formées avec le nom zéro sont construites avec la préposition à. On trouve ainsi : recommencer à zéro et reprendre à zéro, qui signifient « refaire quelque chose d’une autre manière »; réduire à zéro « ramener à un état nul, à rien »; remettre les compteurs à zéro « recommencer sur de nouvelles bases »; tomber à zéro et être réduit à zéro « tomber, réduire à rien »; enfin, les expressions plus familières avoir le moral à zéro et être à zéro signifient « avoir le moral très bas ».

 

Exemples :

 

- J'aimerais pouvoir tout abandonner et recommencer à zéro.

- Ses chances de survie sont presque réduites à zéro.

- Les caméramans devront reprendre à zéro le tournage de la dernière scène du film.

- Mon stress est tombé à zéro lorsque j’ai appris qu’il était sain et sauf.

 

 

Emploi plus rare, le nom zéro est précédé de la préposition pour dans l’expression compter pour zéro, qui signifie « compter pour rien, ne pas compter ».

 

Exemple :

 

- J’ai le sentiment de compter pour zéro au sein de notre équipe de travail.

 

 

Pour connaître les règles d’accord du nom zéro, vous pouvez consulter l’article Zéro.



Haut
Date de la dernière mise à jour de la BDL : décembre 2017

Accès à l’information - Politique de confidentialité
Québec

© Gouvernement du Québec, 2002

Aide à la recherche Présentation de la BDL Foire aux questions Liste des articles