Site de l'Office québécois de la langue française
Bandeau et barre de navigation Page d'accueil Plan du site Commentaires Coordonnées English section Portail du gouvernement du Québec
 

 

Recherche
 

Index alphabétique  Index thématique




Le vocabulaire
Paronymes



Servir et desservir

 

Les verbes servir et desservir se ressemblent, puisqu’ils font partie de la même famille lexicale et que leur prononciation est proche. Par contre, ils n’ont pas les mêmes significations, bien que les sens de desservir s’expliquent par ceux de servir. On doit donc éviter de confondre ces deux verbes.

 

Le verbe servir a plusieurs sens, dont voici les principaux. Il peut signifier « s’acquitter de devoirs, d’obligations ou de tâches », « être au service de quelqu’un », ou encore « aider, appuyer une personne ou une cause ». En parlant de plats, de nourriture ou de boisson, il signifie « placer sur une table » ou « offrir à quelqu’un ». Suivi de la préposition à, il a le sens d’« être utile ou propre à quelque chose ». Et lorsqu’il est suivi de la préposition de, il signifie « être utilisé comme, tenir lieu de ».

 

Exemples :

 

- Marcel a toujours voulu servir l’État; ce n’est pas étonnant qu’il soit devenu politicien.

- Linda a le souci de bien servir ses clientes.

- Mon amie a servi comme cuisinière et gardienne d’enfants dans une famille torontoise lorsqu’elle était étudiante.

- Jeannine aime servir son prochain, et elle pense trop peu à elle.

- Michel croyait servir la paix en adhérant à cette organisation.

- Je vous sers un verre de vin?

- Mes lunettes me servent à mieux voir de loin.

- Cette pièce sert de boudoir.

 

 

Le verbe desservir a lui aussi plusieurs sens. En fait, il faut distinguer deux verbes desservir. Le premier est un dérivé du verbe servir décrit ci-dessus, auquel on a ajouté le préfixe dé-, qui a une valeur de contraire. Ce verbe est donc l’antonyme du verbe servir, du moins de quelques-uns de ses sens. On emploie desservir d’abord pour signifier « débarrasser une table », ce qui revient à dire qu’on enlève ce qu’on y a servi plus tôt. On l’emploie aussi dans le sens de « nuire à une personne ou à une cause ».

 

Exemples :

 

- Yvan dessert la table pendant que Louise lave la vaisselle.

- La spontanéité du maire le dessert dans les rencontres officielles.

- Je ne démissionnerai pas; cela desservirait mes projets à long terme.

 

 

Le deuxième verbe desservir vient du latin deservire, qui signifiait « servir avec zèle », « se consacrer à » et au figuré « être destiné à ». Dans ce verbe, le préfixe dé- n’a pas une valeur de contraire; il vient plutôt renforcer le sens initial de servir. Ce sens du préfixe dé- était plus fréquent en latin qu’il ne l’est en français; c’est pourquoi on le trouve généralement dans des mots qui viennent directement du latin (on le trouve aussi dans le verbe dépendre, par exemple). On emploie desservir pour signifier « assurer le service religieux », en parlant d’une personne; « assurer un service », en parlant d’un moyen de transport; « donner accès à un lieu », en parlant d’un autre lieu ou d’une porte; et « assurer un service de distribution ».

 

Exemples :

 

- Ce prêtre desservait plusieurs villages de la région.

- Quelle compagnie de transport dessert la région de Charlevoix?

- Le corridor à votre droite dessert toutes les salles de réunion.

- C’est ce bureau de poste qui dessert le quartier où j’habite.

 

 

Les emplois de desservir qui viennent renforcer le sens de servir sont limités à ceux décrits ci-dessus. On doit donc éviter d’employer desservir dans un sens que seul le verbe servir peut avoir.

 

Exemple :

 

- Cette entreprise sert mal ses clients en offrant des produits de qualité médiocre. (et non : cette entreprise dessert mal ses clients)

 

 

Pour en savoir davantage sur le verbe servir, vous pouvez lire l’article de la BDL portant sur l’anglicisme phraséologique Servir un avertissement.

 



Haut
Date de la dernière mise à jour de la BDL : septembre 2017

Accès à l’information - Politique de confidentialité
Québec

© Gouvernement du Québec, 2002

Aide à la recherche Présentation de la BDL Foire aux questions Liste des articles