Site de l'Office québécois de la langue française
Bandeau et barre de navigation Page d'accueil Plan du site Commentaires Coordonnées English section Portail du gouvernement du Québec
 

 

Recherche
 

Index alphabétique  Index thématique




La grammaire
Le verbe > Modes > Subjonctif



Subjonctif après certains verbes

 

Dans la majorité de ses emplois, le subjonctif apparaît en proposition subordonnée. Son emploi est alors conditionné soit par le verbe de la proposition principale, soit par le rapport établi entre la principale et la subordonnée et exprimé par la locution conjonctive qui unit les deux propositions.

 

Le subjonctif évoquant toujours une possibilité (et non une probabilité ou une certitude comme le fait le mode indicatif), le verbe de la proposition principale peut introduire cette idée de possibilité et expliquer ainsi l’emploi du subjonctif dans la subordonnée.

 

Ainsi, les verbes ou locutions verbales qui expriment une opinion ou un jugement appréciatif impliqueront dans la subordonnée un verbe au subjonctif. Ce que l’on juge doit être vu comme une simple possibilité, c’est-à-dire comme quelque chose pouvant ou non se produire.

 

Exemples :

 

- C’est important que tu sois présent à cette réunion.

- Il est inadmissible qu’elle te dise quoi faire.

- Je trouve étrange qu’il parte si tôt.

- Il est peu probable que vous soyez convoqué à nouveau.

 

 

Le subjonctif apparaît aussi lorsque la principale comporte un verbe exprimant la volonté ou un souhait, par exemple : souhaiter, exiger, vouloir et désirer. Ce que l’on veut ou ce que l’on souhaite demeure de l’ordre du possible, puisque l’on ne peut être certain que ces faits se réaliseront.

 

Exemples :

 

- Je souhaite que tu guérisses rapidement.

- Ses parents exigent qu’elle leur dise la vérité quelle qu’elle soit.

- Marc veut que sa fille revienne vivre à la maison.

- Elle désire que son nom apparaisse aussi sur la page titre.

 

 

Enfin, les verbes qui expriment des sentiments entraînent aussi l’emploi du subjonctif dans la subordonnée.

 

Exemples :

 

- Je crains qu’il ne veuille partir malgré tout.

- Elle apprécie que ses employés soient disponibles aussi le soir en cas de besoin.

- Il détestait qu’on le tienne responsable de tous les problèmes du bureau.

- Nous regrettons tous qu’ils ne puissent être des nôtres.

 

 

Pour en savoir davantage, vous pouvez consulter les articles Généralités sur le subjonctif, Formes du subjonctif, Subjonctif après certaines locutions conjonctives, Subjonctif dans certaines expressions figées et Subjonctif en proposition indépendante.

 



Haut
Date de la dernière mise à jour de la BDL : septembre 2017

Accès à l’information - Politique de confidentialité
Québec

© Gouvernement du Québec, 2002

Aide à la recherche Présentation de la BDL Foire aux questions Liste des articles