Site de l'Office québécois de la langue française
Bandeau et barre de navigation Page d'accueil Plan du site Commentaires Coordonnées English section Portail du gouvernement du Québec
 

 

Recherche
 

Index alphabétique  Index thématique




La grammaire
Le verbe > Temps grammaticaux > Passé



- Généralités sur le passé composé

 

On forme le passé composé avec l’auxiliaire avoir ou être au présent de l’indicatif et le participe passé du verbe conjugué. Étant construit avec du présent, le passé composé partage avec ce temps plusieurs emplois.

 

Le passé composé peut d’abord exprimer l’accompli par rapport au présent. Il évoque alors une action ou un événement terminé dont le résultat ou les conséquences sont liés au présent de parole. Il s’oppose alors au présent (de l’indicatif), qui, lui, montre une action dans son accomplissement.

 

Exemples :

 

- J’ai apporté ton billet pour le spectacle de ce soir.

- Martin a oublié le nom de son conseiller.

- Viens manger, j’ai fait une bonne soupe.

 

 

Tout comme le présent, le passé composé peut évoquer une vérité générale. Dans cet emploi, on évoque un fait qui s’est produit dans le passé et qui peut toujours se produire. Le verbe est alors généralement accompagné d’un adverbe de temps comme jamais, souvent ou toujours.

 

Exemples :

 

- Tu as toujours dit que ce genre d’emploi ne t’intéressait pas.

- Pierre n’a jamais su ce qu’il voulait.

- Quiconque a beaucoup vu peut avoir beaucoup retenu.

 

 

Comme le présent qui peut exprimer une action future, le passé composé peut prendre la valeur du futur antérieur. En effet, le passé composé peut évoquer un fait futur qu’il présente comme s’il était déjà accompli. Cet emploi permet de souligner la rapidité de l’action évoquée.

 

Exemples :

 

- Attends-nous, nous avons fini dans cinq minutes.

- Ce ne sera pas long. Dans quinze minutes, tu es revenu.

- En y allant en train, vous n’êtes pas arrivés avant 22 h!

 

 

Une autre valeur du passé composé est l’expression de l’antériorité de l’action par rapport au présent. En effet, lorsqu’on l’emploie en corrélation avec un verbe au présent de l’indicatif, le passé composé marque l’antériorité de l’action évoquée par rapport à celle exprimée au présent.

 

Exemples :

 

- J’ai reçu ta carte et je t’en remercie.

- Depuis que François est revenu, Claudine est différente.

 

 

Le passé composé peut aussi être employé avec une valeur d’antériorité dans les phrases hypothétiques. Il évoque alors un fait futur hypothétique antérieur à un autre qui, lui, est exprimé au futur simple de l’indicatif ou à l’impératif présent. Le passé composé est alors précédé de la conjonction si.

 

Exemples :

 

- Si tu n’as pas fini à la fin de la journée, je t’aiderai.

- Si vous avez réussi à vous libérer avant 20 h, appelez-moi.

 

 

Le passé composé peut, enfin, prendre une valeur de passé, tout simplement. Il évoque alors un événement qui se déroule complètement dans le passé. C’est dans ce type d’emploi que le passé composé concurrence (et remplace souvent) le passé simple. Dans le même genre de contexte, le passé composé peut évoquer un fait qui s’est répété dans le passé.

 

Exemples :

 

- Julien est allé à l’opéra la semaine dernière.

- Gertrude a commencé à travailler pour son employeur en 1998.

- Nous avons souvent organisé des soupers à ce restaurant.

 

 

Pour en savoir davantage sur l’emploi du passé composé et du passé simple, vous pouvez consulter l’article Déclin du passé simple.

 



Haut
Date de la dernière mise à jour de la BDL : septembre 2017

Accès à l’information - Politique de confidentialité
Québec

© Gouvernement du Québec, 2002

Aide à la recherche Présentation de la BDL Foire aux questions Liste des articles