Site de l'Office québécois de la langue française
Bandeau et barre de navigation Page d'accueil Plan du site Commentaires Coordonnées English section Portail du gouvernement du Québec
 

 

Recherche
 

Index alphabétique  Index thématique




Les sigles, abréviations et symboles
Les sigles



Ministères et organismes

 

Dans l’administration publique, les termes ministère et organisme, même s’ils renvoient à des réalités administratives différentes, sont souvent utilisés en coordination dans les expressions ministère ou organisme (au singulier) et ministères et organismes (au pluriel). L’emploi de ces expressions étant fréquent dans la fonction publique, on y substitue souvent une forme abrégée MO. Cette forme abrégée peut être utilisée dans des textes courants ou lorsque l’espace fait défaut (comme les autres sigles désignant des ministères ou des organismes). Par contre, elle ne devrait pas apparaître dans des documents officiels.

 

En outre, l’emploi des sigles M/O et M-O n’est pas recommandé, même dans les documents à usage interne. D’une part, la barre oblique s’emploie habituellement pour marquer un rapport d’opposition (ouvert/fermé), de division (fraction, 1/15; rapport, km/h) ou de séparation (a/s de, N/Réf.). Aucun de ces emplois ne correspond à celui de ministères et organismes. D’autre part, l’emploi du trait d’union dans les abréviations ou sigles reflète habituellement sa présence dans le mot ou l’expression même. On aura, par exemple, É.-U. pour États-Unis et N.-O. pour nord-ouest. Il n’y a évidemment pas de trait d’union dans ministères et organismes.

 

Rappelons qu’un sigle ne prend pas la marque du pluriel, -s,  et que le déterminant qui le précède prend le genre et le nombre du premier mot qui compose ce sigle.

 

Exemples (documents à usage interne) :

 

- Ce programme permet aux gestionnaires des MO (et non M/O ou M-O) de consolider leur équipe de travail.

- Chaque MO (et non M/O ou M-O) doit mettre sur pied son propre comité d’éthique.

 

Exemples (documents officiels) :

 

- Ce programme permet aux gestionnaires des ministères et organismes (et non MO) de consolider leur équipe de travail.

- Chaque ministère ou organisme (et non MO) doit mettre sur pied son propre comité d’éthique.

 

Pour en savoir davantage, vous pouvez consulter l’article Sigles dans l’Administration.



Haut
Date de la dernière mise à jour de la BDL : janvier 2018

Accès à l’information - Politique de confidentialité
Québec

© Gouvernement du Québec, 2002

Aide à la recherche Présentation de la BDL Foire aux questions Liste des articles