Site de l'Office québécois de la langue française
Bandeau et barre de navigation Page d'accueil Plan du site Commentaires Coordonnées English section Portail du gouvernement du Québec
 

 

Recherche
 

Index alphabétique  Index thématique




La grammaire
Les pronoms > Pronoms personnels



Reprise ou omission du pronom personnel sujet

 

Lorsqu'un pronom personnel est le sujet de plusieurs verbes qui se suivent dans une phrase, la reprise ou l'omission de ce pronom dépend généralement du lien qui existe entre les actions évoquées par les verbes. De façon générale, plus le lien entre les verbes est étroit, moins on sentira le besoin de répéter le pronom. Au contraire, dans les phrases qui présentent des verbes en opposition ou dont la valeur n'est pas la même, la répétition du pronom est plus fréquente. Dans certains contextes, la reprise ou non du pronom sujet peut viser un effet de style. Rappelons que les pronoms personnels sujets sont : je, tu, il, elle, nous, vous, ils et elles.

 

Dans les propositions juxtaposées, la reprise du pronom personnel sujet est très courante. Toutefois, il est possible de ne pas répéter les pronoms, surtout ceux de la troisième personne, si l'on veut mettre l'accent sur l'enchaînement des actions. Il est cependant préférable de répéter le pronom devant un verbe qui fait partie d'une série mais qui n'a pas la même valeur que les autres, notamment lorsqu'il y a opposition ou lorsque les verbes sont à des temps différents. Enfin, dans les cas où le même verbe est répété pour créer un effet de style, le pronom est habituellement répété lui aussi.

 

Exemples :

 

- Lors de ses crises, elle parle, elle crie, elle hurle. (ou : elle parle, crie, hurle)

Il la convoitait, il la chérissait, il l'idolâtrait. (ou : Il la convoitait, la chérissait, l'idolâtrait.)

Je partis, je courus, je devais fuir. (ou : Je partis, courus, je devais fuir.)

Ils mangent aux repas, ils mangent entre les repas, ils mangent tout le temps.

 

 

Dans les propositions coordonnées, il est courant de ne pas reprendre le pronom sujet des verbes liés par des conjonctions ou des adverbes, comme et, ou, ni, mais et puis, surtout lorsque les éléments coordonnés sont courts, proches par le sens ou qu'il y en a plus de deux. Alors que l'omission du pronom insiste sur la succession des actions, sa répétition sert plutôt à les distinguer les unes des autres. On constate aussi qu'il est plus courant d'omettre les pronoms de la troisième personne que ceux des deux premières. Enfin, le pronom est toujours répété après les conjonctions car et or, et couramment repris lorsqu’il y a opposition ou lorsque les verbes sont à des temps différents.

 

Exemples :

 

Il m'a prêté de l'argent et il m'a hébergé pendant quelques jours. (ou : Il m'a prêté de l'argent et m'a hébergé pendant quelques jours.)

Je ris ou je pleure en pensant à lui. (ou : Je ris ou pleure en pensant à lui.)

Il ne viendra pas, car il est malade.

Tu as peur du sang et tu veux devenir médecin!

 

 

Lorsqu'un premier pronom personnel sujet est inversé, on doit obligatoirement inverser ce pronom avec les autres verbes d’emploi semblable.

 

Exemples :

 

- As-tu vraiment envie de partir ou es-tu simplement las de ton quotidien?

- Karine le quittera-t-elle ou restera-t-elle avec lui?

 

 

Quant aux pronoms il impersonnel et on, leur répétition est quasi obligatoire, sinon beaucoup plus fréquente.

 

Exemples :

 

Il neigeait et il ventait lors de notre expédition en montagne.

On le vit arriver et on le perdit de vue aussitôt.

 

 

Pour en savoir davantage sur la répétition ou non du pronom personnel, vous pouvez consulter les articles Reprise ou omission du pronom personnel complément et Reprise ou omission du pronom personnel réfléchi.



Haut
Date de la dernière mise à jour de la BDL : novembre 2017

Accès à l’information - Politique de confidentialité
Québec

© Gouvernement du Québec, 2002

Aide à la recherche Présentation de la BDL Foire aux questions Liste des articles