Site de l'Office québécois de la langue française
Bandeau et barre de navigation Page d'accueil Plan du site Commentaires Coordonnées English section Portail du gouvernement du Québec
 

 

Recherche
 

Index alphabétique  Index thématique




La rédaction et la communication
Figures de style > Figures jouant sur le sens



Antonomase

 

L’antonomase est une figure de style qui consiste à remplacer un nom commun par un nom propre ou, à l’inverse, à remplacer un nom propre par un nom commun ou par une périphrase.

 

Exemples :

 

- La Vierge (Marie, la mère de Jésus-Christ)

- Le Père de la tragédie française (Corneille)

- C’est un vrai don Juan! (un séducteur)

- Un camembert (fromage qui tient son origine du village de Camembert)

 

Selon le cas, l’antonomase peut être rattachée à la métaphore, figure qui sert à établir un rapport de ressemblance entre deux réalités, ou encore à la métonymie, figure qui consiste à désigner une réalité par un nom associé à une autre réalité qui lui est sémantiquement liée. À la différence de ces figures, l’antonomase implique nécessairement un nom propre. Il est à noter que les noms communs devenus noms propres par antonomase prennent la majuscule.

 

Exemples d’antonomases métaphoriques :

 

- un Tartuffe (nom propre qui remplace un nom commun, un hypocrite)

- un Apollon (nom propre qui remplace un nom commun, un bel homme)

- la Ville Lumière (nom commun qui remplace un nom propre, Paris)

- le Père de la psychanalyse (périphrase qui remplace un nom propre, Freud)

 

Exemples d’antonomases métonymiques :

 

- Le Britannique a reçu la balle en plein visage. (nom commun qui remplace un nom propre; on nomme quelqu’un par son nom de nationalité)

- As-tu lu le dernier Werber? (nom propre qui remplace un nom commun; on parle d’un livre en le désignant par le nom de son auteur)

- Washington retirera ses soldats en janvier prochain. (nom propre qui remplace un nom commun; on parle du gouvernement américain en employant le nom de la capitale américaine)

 

 

Certaines antonomases très employées sont devenues des noms communs; elles prennent alors la minuscule et la marque du pluriel s’il y a lieu.

 

Exemples :

 

- des poubelles (Poubelle est le nom du préfet qui généralisa l’emploi de ce contenant.)

- le lycée (Le Lycée est le lieu où enseignait Aristote à Athènes.)

- un kir (C’est le chanoine Félix Kir qui inventa cette boisson.)

 

 

Pour en savoir davantage, vous pouvez consulter les articles Métaphore et Métonymie.

 

 

 



Haut
Date de la dernière mise à jour de la BDL : novembre 2017

Accès à l’information - Politique de confidentialité
Québec

© Gouvernement du Québec, 2002

Aide à la recherche Présentation de la BDL Foire aux questions Liste des articles