Site de l'Office québécois de la langue française
Bandeau et barre de navigation Page d'accueil Plan du site Commentaires Coordonnées English section Portail du gouvernement du Québec
 

 

Recherche
 

Index alphabétique  Index thématique




La grammaire
Le nom > Genre des noms



Genre des marques de véhicules automobiles

 

Les noms de marque des véhicules automobiles prennent le genre du générique sous-jacent. Ainsi, les marques d'automobiles sont généralement au féminin, par référence au genre des noms automobile et voiture.

 

Exemples :

 

- Cette petite Mazda 3 est facile à conduire.

- J’aime bien ma Focus.

- Le pauvre, il a des problèmes avec sa Mercedes!

 

Au Québec toutefois, l’usage est parfois flottant; si le féminin est toujours possible, on trouve aussi le masculin dans certains cas. Cela s'explique peut-être par le fait que le nom automobile, réduction de véhicule automobile, a longtemps été masculin.

 

Exemples :

 

- Il s’est acheté un gros Chevrolet 1992. (ou : une grosse Chevrolet 1992)

- Mon oncle Paul tient à son Chrysler comme à la prunelle de ses yeux. (ou : sa Chrysler)

 

S'il est question d’un camion ou d’un véhicule utilitaire, par exemple un véhicule utilitaire sport (VUS), le masculin est normal, car les génériques sous-jacents camion et véhicule utilitaire sont de genre masculin. On aura bien sûr le féminin dans le cas où l’on fait plutôt référence à une camionnette.

 

Exemples :

 

- Le nouveau Santa Fe de Hyundai présente un profil plus élancé.

- Un modèle comme le Pathfinder de Nissan vous intéresserait peut-être.

- La RAM 3500 de Dodge a été redessinée. (Le nom générique sous-jacent est ici camionnette.)

- Elle a enfin acheté une Sienna de Toyota. (Le nom générique sous-jacent est ici minifourgonnette.)



Haut
Date de la dernière mise à jour de la BDL : septembre 2017

Accès à l’information - Politique de confidentialité
Québec

© Gouvernement du Québec, 2002

Aide à la recherche Présentation de la BDL Foire aux questions Liste des articles