Site de l'Office québécois de la langue française
Bandeau et barre de navigation Page d'accueil Plan du site Commentaires Coordonnées English section Portail du gouvernement du Québec
 

 

Recherche
 

Index alphabétique  Index thématique




Les anglicismes
Anglicismes sémantiques



Affecter

 

Le verbe affecter a plusieurs sens en français. Il peut signifier « feindre, simuler » lorsqu'on parle d'une attitude ou de sentiments qu'une personne n'éprouve pas réellement. Il peut aussi signifier « destiner » lorsqu'il est question soit d'une chose qu'on réserve à un usage particulier, soit d'une personne qui doit occuper une fonction. Et il peut signifier « modifier par un signe ou par une variable » lorsqu'on parle de nombres ou de notes de musique, par exemple.

 

Exemples :

 

- Rita affectait l'indifférence en présence de Luc, mais elle l'admirait secrètement.

- Ce budget sera affecté à la réfection du stationnement.

- Jocelyn a été affecté à la gestion des ressources matérielles.

- Ce chiffre est affecté d'un exposant.

 

 

Affecter peut aussi signifier « toucher, avoir un effet » lorsque son complément direct représente une personne, l'effet (qui est généralement négatif) pouvant toucher cette personne moralement ou physiquement.

 

Exemples :

 

- La mort de sa mère a beaucoup affecté Monique.

- La tumeur a affecté les poumons du patient.

 

 

Le verbe affecter est parfois critiqué lorsqu'il a le sens de « toucher, avoir un effet » et que son complément n'est pas une personne. Puisque le verbe anglais to affect est employé dans ce sens et que la majorité des dictionnaires français ne mentionnent pas cet emploi, on a tendance à le considérer comme un anglicisme. Cependant, il peut aussi s'agir d'une simple extension de sens. Par ailleurs, l'emploi d'affecter dans ce sens est clair et correct du point de vue syntaxique. Cet emploi est donc acceptable. Si on préfère l'éviter, d'autres verbes peuvent être employés dans ce contexte, comme affaiblir, altérer, attaquer, atteindre, bouleverser, changer, compromettre, entraver, fausser, frapper, influer sur, influencer, nuire, modifier et souffrir. On peut aussi employer des tournures comme avoir des répercussions, des conséquences, un effet, une incidence sur; porter atteinte à et mettre en péril.

 

Exemples :

 

- Cela n'a pas affecté les résultats de l'expérience.

- La pluie pourrait affecter nos projets de vacances.

- Ses problèmes familiaux affectent sa vie professionnelle.

- La canicule a affecté les récoltes.

 

On dira autrement :

 

- Cela n'a pas influé sur les résultats de l'expérience.

- La pluie pourrait bouleverser nos projets de vacances.

- Ses problèmes familiaux nuisent à sa vie professionnelle.

- La canicule a eu des répercussions sur les récoltes.

 

 

Le verbe affecter est aussi employé sous l'influence de l'anglais lorsqu'il signifie « concerner », sens qu’il n’a pas en français. On lui préférera alors les verbes atteindre, concerner, intéresser, toucher et viser, selon le contexte.

 

Exemples fautifs :

 

- Les mises à pied affecteront principalement les techniciens.

- La mesure annoncée par le gouvernement affectera les grandes entreprises.

- Seuls les mieux nantis seront affectés par la nouvelle taxe.

 

On dira plutôt :

 

- Les mises à pied viseront principalement les techniciens.

- La mesure annoncée par le gouvernement touchera les grandes entreprises.

- Seuls les mieux nantis seront concernés par la nouvelle taxe.

 

Pour en savoir davantage, vous pouvez consulter l’article Affectation et affection.

 



Haut
Date de la dernière mise à jour de la BDL : septembre 2017

Accès à l’information - Politique de confidentialité
Québec

© Gouvernement du Québec, 2002

Aide à la recherche Présentation de la BDL Foire aux questions Liste des articles