Site de l'Office québécois de la langue française
Bandeau et barre de navigation Page d'accueil Plan du site Commentaires Coordonnées English section Portail du gouvernement du Québec
 

 

Recherche
 

Index alphabétique  Index thématique




La grammaire
Le nom > Accord du nom en phrase > Nom épithète



Plafond et plancher

 

Le nom plafond est parfois employé comme épithète à la suite d'un autre nom pour désigner une limite supérieure, un niveau maximal. Plafond s'accorde alors en nombre avec le nom qui précède, comme le ferait un adjectif. Les deux noms sont séparés par une espace et non par un trait d’union.

 

Exemples :

 

- La vitesse plafond du train est de 250 km/h.

- Le gouvernement pourrait fixer des prix plafonds pour le transport aérien.

 

 

Par opposition à plafond, on emploie le nom plancher comme épithète pour désigner une limite inférieure, un niveau minimal. Plancher s'accorde alors lui aussi avec le nom auquel il se rapporte. Les deux noms ne sont pas liés par un trait d'union.

 

Exemples :

 

- Le nombre plancher d'étudiants pour ce programme est 25.

- Les prix planchers ont été revus à la hausse.

 

 

Pour connaître d'autres emplois du nom plancher, vous pouvez consulter l'article Plancher. Pour en savoir davantage sur le nom épithète, vous pouvez consulter l’article Généralités sur le nom épithète.

 

 



Haut
Date de la dernière mise à jour de la BDL : septembre 2017

Accès à l’information - Politique de confidentialité
Québec

© Gouvernement du Québec, 2002

Aide à la recherche Présentation de la BDL Foire aux questions Liste des articles