Site de l'Office québécois de la langue française
Bandeau et barre de navigation Page d'accueil Plan du site Commentaires Coordonnées English section Portail du gouvernement du Québec
 

 

Recherche
 

Index alphabétique  Index thématique




Le vocabulaire
Nuances sémantiques



Combien et comment

 

Il faut veiller à ne pas employer l’adverbe comment à la place de l’adverbe combien.

 

Dans les phrases interrogatives, comment sert à poser une question sur la manière de faire quelque chose, sur le moyen de parvenir à un résultat. Dans les phrases exclamatives, comment exprime la surprise, l’indignation, le regret, etc.

 

Exemples :

 

- Comment avez-vous fait pour obtenir de si bons billets pour le spectacle?

- Est-ce que tu sais comment convaincre Paul d’assister à la cérémonie?

- Nous ignorons comment la subvention a été obtenue.

- Comment! C’est ainsi qu’il t’a remercié pour l’aide que tu lui as apportée?

 

 

L’adverbe combien quant à lui introduit une question portant sur une quantité, un nombre. Il peut s’agir de la distance, du temps, du prix, de la mesure, etc. Dans les phrases exclamatives, combien signifie « à quel point, dans quelle mesure ».

 

Exemples :

 

- Combien coûte ce spa, installation comprise? (et non : Comment coûte ce spa, installation comprise?)

- J’aimerais savoir combien il y a de kilomètres entre la maison et le chalet. (et non : J’aimerais savoir comment il y a de kilomètres entre la maison et le chalet.)

- Combien d’étudiants seront admis en médecine cette année? (et non : Comment d’étudiants seront admis en médecine cette année?)

- Parmi ces candidates, combien sont vraiment qualifiées pour ce poste? (et non : Parmi ces candidates, comment sont vraiment qualifiées pour ce poste?)

- Combien gagne-t-il par année? (et non : Comment gagne-t-il par année?)

- Il est impossible de dire combien je l’aime! (et non : Il est impossible de dire comment je l’aime!)

- Je devine combien c’est difficile pour toi ces temps-ci. (et non : Je devine comment c’est difficile pour toi ces temps-ci.)

- Il songeait à combien il était pénible d’assister à ces réunions. (et non : Il songeait à comment il était pénible d’assister à ces réunions.)



Haut
Date de la dernière mise à jour de la BDL : septembre 2017

Accès à l’information - Politique de confidentialité
Québec

© Gouvernement du Québec, 2002

Aide à la recherche Présentation de la BDL Foire aux questions Liste des articles