Site de l'Office québécois de la langue française
Bandeau et barre de navigation Page d'accueil Plan du site Commentaires Coordonnées English section Portail du gouvernement du Québec
 

 

Recherche
 

Index alphabétique  Index thématique




Le vocabulaire
Autres questions de vocabulaire



Garde-robe

 

Le nom garde-robe, formé à partir de garde- (de garder) et du nom robe, est aujourd'hui employé dans toute la francophonie au sens d'« ensemble des vêtements appartenant à une personne ». On notera que le genre de garde-robe est féminin. Au pluriel, seul le deuxième élément du nom prend un s : des garde-robes.

 

Exemples :

 

- Roselyne prend un plaisir fou à constamment renouveler sa garde-robe.

- Les garde-robes de ces deux actrices sont très flamboyantes.

 

 

Garde-robe est cependant d'abord apparu en français, vers le XIIIe siècle, avec le sens de « petite pièce ou armoire dans laquelle on range des vêtements ». Ce sens de garde-robe a été conservé au Québec et dans quelques régions françaises. Toutefois, cet emploi est marqué comme vieilli dans la plupart des régions en France, où l'on emploie plutôt aujourd'hui les noms penderie ou placard. Au Québec, garde-robe est souvent employé au masculin dans ce sens. On notera que l'emploi du masculin était répandu en Europe jusqu'au XVIIe siècle; on trouve en effet des attestations de garde-robe au féminin et au masculin jusqu'à cette époque.

 

Exemples :

 

- Vous pouvez suspendre votre manteau dans la garde-robe de l'entrée. (ou : le garde-robe)

- Notre propriétaire a ajouté des tablettes dans la garde-robe de notre chambre. (ou : le garde-robe)



Haut
Date de la dernière mise à jour de la BDL : septembre 2017

Accès à l’information - Politique de confidentialité
Québec

© Gouvernement du Québec, 2002

Aide à la recherche Présentation de la BDL Foire aux questions Liste des articles