Site de l'Office québécois de la langue française
Bandeau et barre de navigation Page d'accueil Plan du site Commentaires Coordonnées English section Portail du gouvernement du Québec
 

 

Recherche
 

Index alphabétique  Index thématique




Le vocabulaire
Nuances sémantiques



Par la suite et par suite

 

On doit éviter de confondre les locutions par la suite et par suite; même si elles se ressemblent, elles n'ont pas le même sens.

 

La locution par la suite, qui est souvent employée dans la langue courante, signifie « ensuite, plus tard ».

 

Exemples :

 

- J'ai lu son courriel et, par la suite, je l'ai transféré à Mireille.

- Sur le coup, Roger n'a pas répondu. Par la suite, il m'a expliqué pourquoi.

- Nous avons décidé de repeindre la cuisine cette semaine. Nous repeindrons la salle à manger par la suite.

 

 

La locution par suite est moins courante que par la suite, ce qui explique peut-être qu'on puisse confondre ces deux expressions. Par suite signifie « par conséquent ». Elle est souvent suivie de la préposition de; elle signifie alors « à cause de ».

 

Exemples :

 

- Il a toujours été timide; par suite, il a de la difficulté à se faire des amis.

- Le départ a été retardé par suite du mauvais temps.

- La rencontre ne pourra avoir lieu aujourd'hui comme prévu par suite d'un problème d'horaire.

- Par suite du conflit de travail, les services offerts à la population seront temporairement réduits.

 

 

Pour en savoir davantage sur les diverses locutions contenant le nom suite, vous pouvez aussi consulter les articles Suite à, Tout de suite et de suite, À la suite de ainsi que Des suites de.

 



Haut
Date de la dernière mise à jour de la BDL : novembre 2017

Accès à l’information - Politique de confidentialité
Québec

© Gouvernement du Québec, 2002

Aide à la recherche Présentation de la BDL Foire aux questions Liste des articles