Site de l'Office québécois de la langue française
Bandeau et barre de navigation Page d'accueil Plan du site Commentaires Coordonnées English section Portail du gouvernement du Québec
 

 

Recherche
 

Index alphabétique  Index thématique




La grammaire
Le verbe > Conjugaison



Bouillir

 

Le verbe bouillir est le plus souvent employé à la 3e personne du singulier ou du pluriel : l’eau bout, les légumes bouillent. Malgré cet emploi restreint, du moins au sens propre, la conjugaison de ce verbe donne lieu à de nombreuses erreurs. On évitera de dire ou d'écrire, à la 3e personne du singulier, l’eau bouille ou encore l’eau boue, comme si le verbe était bouiller ou bouer. De même, au futur, la forme correcte est bouillira plutôt que bouillera ou bouera; au subjonctif, on dira que l’eau bouille et non pas que l’eau boue.

 

Exemples :

 

- La marmite bout, est-ce que je ferme le feu? (et non : la marmite boue ou bouille)

- Lorsque la sauce bouillira, verse-la sur la préparation. (et non : la sauce bouera ou bouillera)

- Il ne faut pas que les saucisses bouillent longtemps. (et non : que les saucisses bouent)

- Nous bouillons d’impatience, dépêche-toi! (et non : nous bouons).

 

 

Comme le montrent les exemples précédents, outre son premier sens propre « être en ébullition », bouillir s’emploie également avec le sens de « cuire dans un liquide qui bout » ou encore « nettoyer, stériliser dans l’eau bouillante ». Par métonymie, on dit aussi qu’un contenant bout, c’est-à-dire qu’il contient un liquide qui bout. Au sens figuré, on peut bouillir de colère, d’impatience, d’exaspération, d’indignation, ce qui permet d’utiliser ce verbe autrement qu’à l’infinitif ou à la 3e personne du singulier ou du pluriel!

 

Notons que la construction transitive bouillir quelque chose est de registre familier; on dira, dans la langue neutre ou soignée, faire bouillir quelque chose.

 

Exemples :

 

- Il est préférable de faire bouillir l’eau avant de la consommer.

- Cette viande sera meilleure si on la fait bouillir à feu doux.

 

 

Finalement, du verbe bouillir sont dérivés certains mots ou expressions.

 

Exemples :

 

- Je préfère les légumes cuits à la vapeur aux légumes bouillis.

- Quoi de meilleur qu’un bon bouilli de bœuf!

- Depuis ce matin, il est bouillant de fièvre.

- Connais-tu le dicton « Café bouillu, café foutu »?

 

 

Pour savoir comment conjuguer bouillir à toutes les personnes et à tous les temps, vous pouvez consulter l’article Conjugaison du verbe bouillir.

 



Haut
Date de la dernière mise à jour de la BDL : septembre 2017

Accès à l’information - Politique de confidentialité
Québec

© Gouvernement du Québec, 2002

Aide à la recherche Présentation de la BDL Foire aux questions Liste des articles