Site de l'Office québécois de la langue française
Bandeau et barre de navigation Page d'accueil Plan du site Commentaires Coordonnées English section Portail du gouvernement du Québec
 

 

Recherche
 

Index alphabétique  Index thématique




La rédaction et la communication
Féminisation et rédaction épicène > Rédaction épicène > La féminisation syntaxique



Le doublet à l'oral

 

Certains textes pourront, dans certaines circonstances, être lus à haute voix. L’emploi des doublets peut alors parfois poser problème. C’est le cas lorsque le doublet est formé de deux noms identiques à l’oral, l’ajout du e féminin n’entraînant aucune modification dans la prononciation, par exemple : les employés et les employées, les professionnelles et les professionnels. Lorsqu’on lit à voix haute, il faut éviter de prononcer, en la détachant, la finale de la forme féminine, par exemple : le e de employée, le le de professionnelle. Par ailleurs, de tels doublets sembleront redondants. Il est préférable alors de ne lire qu’une seule des deux formes.

 

Quand on rédige un texte destiné à être lu à haute voix, on doit tenir compte de cette difficulté dès la rédaction. Pour manifester la présence des femmes, on pourra choisir des noms marqués en genre à l’écrit et à l’oral plutôt que des noms identiques à l’oral au masculin et au féminin.



Haut
Date de la dernière mise à jour de la BDL : janvier 2018

Accès à l’information - Politique de confidentialité
Québec

© Gouvernement du Québec, 2002

Aide à la recherche Présentation de la BDL Foire aux questions Liste des articles