Site de l'Office québécois de la langue française
Bandeau et barre de navigation Page d'accueil Plan du site Commentaires Coordonnées English section Portail du gouvernement du Québec
 

 

Recherche
 

Index alphabétique  Index thématique




Le vocabulaire
Pléonasmes



Orage électrique

 

Même si l’expression orage électrique est très largement répandue, il n’en demeure pas moins qu’elle est pléonastique.

 

En effet, un orage est par définition une perturbation atmosphérique violente, caractérisée par des phénomènes électriques, des rafales et des averses de pluie ou de grêle. Il est donc inutile de préciser que l’orage est électrique. D’ailleurs, pour parler d’une pluie forte qui n’est pas accompagnée d’éclairs et de tonnerre, on utilisera plutôt les noms averse, qui désigne une « pluie subite et violente de courte durée », ou ondée, qui est une « pluie assez forte, mais de courte durée ».

 

Exemples :

 

- Il est fortement conseillé de se mettre à l’abri lors d’un orage. (et non : orage électrique)

- Pendant l’orage, des joueurs de soccer ont été foudroyés sur le terrain. (et non : orage électrique).

- Maryse et ses amies ont été surprises par l’averse alors qu’elles jouaient au tennis.

- Cette ondée n’était pas suffisante pour bien arroser les jardins.

 

 

Dans le cas où il faudrait marquer clairement la différence entre un orage et un orage volcanique ou un orage magnétique, il serait justifié de parler alors d’orage électrique. Mais comme il s’agit de phénomènes différents et peu comparables, il y a peu de risque de confusion dans un même contexte.



Haut
Date de la dernière mise à jour de la BDL : septembre 2017

Accès à l’information - Politique de confidentialité
Québec

© Gouvernement du Québec, 2002

Aide à la recherche Présentation de la BDL Foire aux questions Liste des articles