Site de l'Office québécois de la langue française
Bandeau et barre de navigation Page d'accueil Plan du site Commentaires Coordonnées English section Portail du gouvernement du Québec
 

 

Recherche
 

Index alphabétique  Index thématique




La rédaction et la communication
Féminisation et rédaction épicène > Formation de noms féminins



La formation des noms masculins

 

La féminisation des noms de personne s’accompagne de quelques cas de masculinisation. De nouveaux noms masculins sont ainsi créés à partir de noms féminins. Par exemple, de laborantine, on a fait laborantin en supprimant le e; de prostituée, on a fait prostitué; de ménagère, on a fait ménager; et de puéricultrice, on a formé puériculteur. On a fait de même pour certains noms composés; ainsi, de gardienne d’enfants, on a tiré gardien d’enfants, de jardinière d’enfants, on a tiré jardinier d’enfants.

 

Le masculin peut aussi résulter de l’emploi épicène d’un nom féminin; on aura ainsi un réceptionniste et un téléphoniste.

 

On forme aussi le masculin par le recours à la variation lexicale; ainsi on passe de femme de ménage à homme de ménage et de sage-femme à sage-homme.

 



Haut
Date de la dernière mise à jour de la BDL : janvier 2018

Accès à l’information - Politique de confidentialité
Québec

© Gouvernement du Québec, 2002

Aide à la recherche Présentation de la BDL Foire aux questions Liste des articles