Site de l'Office québécois de la langue française
Bandeau et barre de navigation Page d'accueil Plan du site Commentaires Coordonnées English section Portail du gouvernement du Québec
 

 

Recherche
 

Index alphabétique  Index thématique




La rédaction et la communication
Féminisation et rédaction épicène > Formation de noms féminins



Les noms en -teur et en -trice

 

Les noms dont le masculin se termine en -eur sont nombreux et d'origine diverse, et pour cette raison, il existe plusieurs formes féminines correspondantes. Les formes masculines en -eur passeront à la forme en -euse ou en -eure, ou encore à la forme en -teuse ou -trice, selon le cas.

 

Les noms passent de -teur à -trice lorsqu’ils viennent de noms latins se terminant par ‑tor et -trix. Ils ne sont donc pas dérivés de verbes français, ce qui n’empêche pas qu’il y ait des verbes français, sans t final, correspondants. Ces noms s’inscrivent souvent dans une famille qui comporte un nom se terminant par -tion, -ture ou -torat, par exemple : administrateur, administratrice, administration. En général, ce sont des noms de formation savante. Par exemple :

 

 

Nom masculin

Nom féminin

 

Un administrateur

 

Une administratrice

Un acupuncteur

Une acupunctrice

Un amateur

Une amatrice

Un collaborateur

Une collaboratrice

Un directeur

Une directrice

Un inspecteur

Une inspectrice

Un lecteur

Une lectrice

Un recteur

Une rectrice

Un scrutateur

Une scrutatrice

 

 

Certains féminins en -trice sont en concurrence avec de nouvelles formations en -teure. La forme autrice, tout à fait régulière, car on avait en latin auctrix, ne s’est pas imposée dans l’usage au Québec, où auteure est maintenant plus fréquent. À côté de sculptrice, forme régulière, on emploie également sculpteure.

 

Le nom supporteur, forme francisée du nom anglais supporter, fait son féminin sur ce modèle; on aura ainsi supportrice. Supporteur et supportrice ne sont donc pas dérivés du verbe français supporter, qui n’est pas de la même famille sémantique. Il en va de même pour reporteur, forme francisée du nom anglais reporter, qui a pour féminin reportrice.

 

Comme toutes les formes féminines, les noms en -trice entrent dans la formation de noms composés, par exemple : une auteure-compositrice, une lectrice de nouvelles, une présidente-directrice générale.

 

 

Pour en savoir davantage, vous pouvez consulter les articles Les noms en -eur et en -euse, Les noms en -eur et en -eure, Les noms en -teur et en -teuse et Les noms féminins en -eure.



Haut
Date de la dernière mise à jour de la BDL : janvier 2018

Accès à l’information - Politique de confidentialité
Québec

© Gouvernement du Québec, 2002

Aide à la recherche Présentation de la BDL Foire aux questions Liste des articles