Site de l'Office québécois de la langue française
Bandeau et barre de navigation Page d'accueil Plan du site Commentaires Coordonnées English section Portail du gouvernement du Québec
 

 

Recherche
 

Index alphabétique  Index thématique




La syntaxe
Les prépositions > Préposition devant un nom



À dix dollars ou de dix dollars

 

Les prépositions à et de sont en concurrence devant un complément déterminatif de prix. Il est donc possible de dire, par exemple, Il a acheté un objet à dix dollars ou Il a acheté un objet de dix dollars. Toutefois, dans l'usage, l'emploi de l'une ou l'autre de ces prépositions peut parfois être associé à des nuances particulières.

 

La préposition de peut servir à introduire un complément de prix dans tous les contextes, puisque sa valeur est neutre et qu'elle a pour fonction de marquer une détermination. Quant à la préposition à, elle est fréquemment employée devant un complément de prix dans la langue courante, où elle marque principalement une idée d'appartenance à une certaine série. C'est aussi la préposition indiquée dans les tournures distributives (par exemple à dix dollars par personne, à cent dollars par jour). Cependant, selon le contexte, on l'associe parfois à un objet bon marché ou on lui attribue une nuance péjorative lorsqu'il s'agit d'un objet coûteux. C'est pourquoi, dans la langue soutenue, on constate une tendance à privilégier l'emploi de la préposition de devant un complément qui détermine un objet de grande valeur.

 

Exemples :

 

- J'ai besoin d'un timbre de (ou à) un cent.

- Notre patron se paye régulièrement des dîners de (ou à) 40 dollars.

- Ce manteau de 2000 dollars est un luxe que je ne peux me permettre. (ou, dans la langue courante : à 2000 dollars)

- Simon s'est acheté des gants à 30 euros la paire.

- Ils ont loué une chambre à 250 dollars par jour.

 

 

La préposition à peut aussi être employée devant un complément de prix dans la locution être à, au sens de « coûter ». Cette construction est répandue dans la langue courante, mais dans un style plus soutenu, on lui préférera le verbe coûter ou la construction être de qui renvoie à des noms comme prix ou coût et non à la chose déterminée, par exemple le prix, le coût de… est de.

 

Exemples :

 

- Ce téléviseur est à 1000 dollars. (ou : coûte 1000 dollars)

- Le forfait le moins cher est à 200 dollars. (ou : Le prix du forfait le moins cher est de 200 dollars; et non : Le forfait le moins cher est de 200 dollars.)

 

 

Enfin, après les mots prix, somme, montant, etc., seule la préposition de peut être employée.

 

Exemples :

 

- Je trouve que le prix de 100 dollars exigé pour cette soirée est un peu exagéré.

- Les nouveaux mariés demandent une contribution de 50 dollars par invité.



Haut
Date de la dernière mise à jour de la BDL : septembre 2017

Accès à l’information - Politique de confidentialité
Québec

© Gouvernement du Québec, 2002

Aide à la recherche Présentation de la BDL Foire aux questions Liste des articles