Site de l'Office québécois de la langue française
Bandeau et barre de navigation Page d'accueil Plan du site Commentaires Coordonnées English section Portail du gouvernement du Québec
 

 

Recherche
 

Index alphabétique  Index thématique




La syntaxe
Les prépositions > Préposition après un verbe



Travailler

 

Le verbe travailler peut être transitif, c’est-à-dire employé avec un complément direct ou indirect, ou encore intransitif, donc sans ce type de complément. Lorsque ce verbe est transitif direct, aucune préposition n’introduit le complément d’objet qui suit.

 

Exemples :

 

- Ma fille doit travailler ses gammes davantage.

- Je déteste travailler un bois si dur.

 

Lorsque travailler est transitif indirect (c'est-à-dire que son complément est introduit par une préposition), il signifie « faire des efforts pour réaliser un objectif, consacrer du temps à quelque chose ». Dans ce sens, travailler s’emploie généralement avec la préposition à; cette préposition est suivie soit d'un nom, soit d'un verbe à l'infinitif ou d’une proposition.

 

Exemples :

 

- Frédérique travaille à un article pour la revue Théâtre.

- L'Organisation des Nations unies travaille au maintien de la paix.

- L'équipe informatique travaille actuellement à améliorer l'interface du logiciel.

- Le nouveau conseiller travaillera à relancer l'entreprise.

- Il faut travailler à ce que tout s’accomplisse le plus rapidement possible.

 

 

Comme verbe intransitif, travailler a différentes significations. Même s'il n'a pas de complément direct ou indirect, il peut quand même être suivi d'autres types de compléments, qui sont généralement précédés d'une préposition. Il peut notamment être suivi de la préposition sur et d'un nom désignant la matière, le sujet ou le thème du travail.

 

Exemples :

 

- Trois personnes travaillaient sur le projet de succursale avant que les plans soient changés.

- Sur quel dossier travailles-tu ces temps-ci?

- Claire devra bientôt travailler sur une présentation s'adressant au nouveau personnel.

- Richard travaille sur le financement des organismes sans but lucratif.

 

 

Outre à et sur, le verbe travailler peut être suivi de quelques autres prépositions introduisant divers types de compléments.

 

Exemples :

 

- René travaillera avec Céline et Pierre.

- Émilie travaillait avec enthousiasme lorsqu'elle a été interrompue par Xavier.

- Nous voulons tous atteindre l'objectif, mais le temps travaille contre nous.

- Joseph travaille de nuit dans une usine.

- Les étudiants pouvaient travailler en classe sur leur projet.

- Béatrice travaille pour une maison d'édition.

 



Haut
Date de la dernière mise à jour de la BDL : septembre 2017

Accès à l’information - Politique de confidentialité
Québec

© Gouvernement du Québec, 2002

Aide à la recherche Présentation de la BDL Foire aux questions Liste des articles