Site de l'Office québécois de la langue française
Bandeau et barre de navigation Page d'accueil Plan du site Commentaires Coordonnées English section Portail du gouvernement du Québec
 

 

Recherche
 

Index alphabétique  Index thématique




La grammaire
Le nom > Pluriel des noms > Pluriel et sens du nom



Matériau

 

Il est utile de reculer un peu dans le temps pour apprendre que matériel est la forme moderne de la variante ancienne matérial qui a par ailleurs donné, naturellement, le pluriel matériaux. Ce pluriel matériaux s’est spécialisé dans la langue du bâtiment, alors que matériel est resté un mot de la langue de la philosophie, des sciences humaines, que l’on a notamment opposé à ce qui relève de l’esprit, du spirituel. Les architectes, les ingénieurs ont donc eu besoin d’un singulier qui correspondait au pluriel matériaux dans son sens très concret. On a d’abord utilisé un matériaux en gardant la forme du pluriel. Le lexicographe Littré, dans le supplément de son Dictionnaire de la langue française, citait l’architecte Charles Garnier en 1867 : Ce n’est guère surtout que depuis vingt ou trente ans que le fer est employé comme matériaux de construction proprement dit. Puis l’usage s’est débarrassé de ce x du pluriel, embarrassant pour un singulier, et le mot est entré dans le Larousse universel en 1923 sous la forme matériau qu’on lui connaît aujourd’hui. C’est ainsi que l’on a refait, à partir du pluriel matériaux, un singulier matériau. D’abord critiqué, ce singulier est aujourd’hui passé dans l’usage.

 

Le terme matériau a donc le sens de « matière qui entre dans la fabrication d’objets, de bâtiments ». On peut dire, par exemple, que le bois, la pierre, la brique, le fer ou l’argile sont des matériaux.

 

Exemples :

 

- Les propriétés de ce nouveau matériau seront évaluées.

- Les matériaux qui ont servi à la construction de cet immeuble ont d’abord été choisis pour leur résistance.

- Le choix du matériau est important pour l’artisan.

- Un vaste hangar sert à l’entreposage de matériaux de construction.

- Les architectes s’accordent sur la qualité, la solidité et la beauté des matériaux utilisés.

 

Par ailleurs, matériau, au singulier, peut aussi désigner un ensemble de données, d’informations qui fournit la matière de base d’un texte, d’un ouvrage, d’une recherche. Lorsque l’accent est mis sur les pièces mêmes, les données, les sources dans leur multiplicité et leur diversité, on aura plutôt recours à matériaux, au pluriel. La nuance est mince entre l’emploi du singulier et du pluriel et il est possible d’employer l’un ou l’autre dans plusieurs contextes.

 

Exemples :

 

- Les statistiques fournies par l’organisme ont servi de matériau de base à l’étude en cours.

- Elle a puisé le matériau de son roman dans ses propres souvenirs.

- La presse écrite fournit un matériau à la fois riche et varié pour l’étude de la langue.

- Des enquêtes sur le terrain et le dépouillement d’archives sont au nombre des matériaux qui ont servi de base à cette étude.

 

 

Pour en savoir plus sur les rapports sémantiques entre matériau, matériel et matière, vous pouvez consulter l’article Matériau et matériel.



Haut
Date de la dernière mise à jour de la BDL : septembre 2017

Accès à l’information - Politique de confidentialité
Québec

© Gouvernement du Québec, 2002

Aide à la recherche Présentation de la BDL Foire aux questions Liste des articles