Site de l'Office québécois de la langue française
Bandeau et barre de navigation Page d'accueil Plan du site Commentaires Coordonnées English section Portail du gouvernement du Québec
 

 

Recherche
 

Index alphabétique  Index thématique




Le vocabulaire
Paronymes



Écharde et écharpe

 

On doit éviter de confondre les noms écharde et écharpe : même si leur prononciation se ressemble, leurs sens sont bien différents.

 

Le nom écharde désigne un petit fragment mince et pointu d'un corps étranger qui a pénétré accidentellement dans la peau. Il peut s'agir d'un éclat de bois ou de métal, d'une épine, etc.

 

Exemples :

 

- Paul s'est enfoncé une écharde dans le pied.

- Eugénie essaie d'enlever l'écharde de son doigt à l'aide d'une pince à épiler.

 

 

Le nom écharpe désigne le plus souvent une bande d'étoffe qu'on porte autour du cou ou sur les épaules, pour se protéger du froid ou comme ornement. Il peut aussi désigner un bandage passant autour du cou et servant à immobiliser une main ou un avant-bras blessé, ou encore une large bande d'étoffe portée en bandoulière ou autour de la taille par les personnes occupant certaines fonctions officielles. On trouve également le nom écharpe dans la locution en écharpe, qui signifie « obliquement, de biais ».

 

Exemples :

 

- Noëlle s’enveloppe dans une longue écharpe de laine dès qu'il commence à faire froid.

- Patrick s'est blessé; il a le bras droit en écharpe.

- En France, l'insigne des maires et des parlementaires est une écharpe tricolore.

- La voiture de Rébecca a été prise en écharpe par une camionnette sur l'autoroute.

 



Haut
Date de la dernière mise à jour de la BDL : septembre 2017

Accès à l’information - Politique de confidentialité
Québec

© Gouvernement du Québec, 2002

Aide à la recherche Présentation de la BDL Foire aux questions Liste des articles