Site de l'Office québécois de la langue française
Bandeau et barre de navigation Page d'accueil Plan du site Commentaires Coordonnées English section Portail du gouvernement du Québec
 

 

Recherche
 

Index alphabétique  Index thématique




La grammaire
Le verbe > Accord du verbe avec le sujet > Sujets joints par une conjonction



Sujets unis par avec

 

La préposition avec peut avoir plus d’un sens, selon qu’elle introduit un complément ou qu’elle joue un rôle de coordination. C'est le sens de cette préposition qui détermine l'accord du verbe.

 

Lorsque la préposition avec a son sens habituel, c’est-à-dire « en compagnie de », le verbe s’accorde avec le premier sujet, qui est le seul, en fait. Le complément introduit par avec joue alors un rôle accessoire dans la phrase; il est d'ailleurs souvent mis entre virgules.

 

Exemples :

 

- Pendant ce temps, Jean-Robert, avec son frère, s’assurera que tout soit prêt pour l’arrivée des invités.

- Le professeur, avec quelques élèves, a organisé une fête pour le départ d’Alice.

- La chaleur, avec le soleil, rendait Maxime faible.

 

 

Dans certains cas, la préposition avec joue plutôt le même rôle que la conjonction et, exprimant une idée d’addition; on peut alors accorder le verbe avec les deux sujets. Cet accord est toutefois rare, et ce, même lorsque les éléments ne sont pas séparés par des virgules. Dans le doute, il vaut mieux préférer l’accord avec le premier sujet uniquement.

 

Exemples :

 

- La directrice avec sa secrétaire ont reçu les candidats devant passer une entrevue. (ou : la directrice avec sa secrétaire a reçu les candidats)

- La neige avec le vent réduisent la visibilité sur les routes. (ou : la neige avec le vent réduit la visibilité)

 



Haut
Date de la dernière mise à jour de la BDL : novembre 2017

Accès à l’information - Politique de confidentialité
Québec

© Gouvernement du Québec, 2002

Aide à la recherche Présentation de la BDL Foire aux questions Liste des articles