Site de l'Office québécois de la langue française
Bandeau et barre de navigation Page d'accueil Plan du site Commentaires Coordonnées English section Portail du gouvernement du Québec
 

 

Recherche
 

Index alphabétique  Index thématique




Le vocabulaire
Tours d’horizon et autres explications > Tours d’horizon



Augurer

 

Le verbe augurer signifie « prévoir, supposer ». On le trouve dans diverses tournures, notamment augurer bien (ou mal) de quelque chose.

 

Exemples :

 

- J'augure mal de la fin de cette histoire.

- Son sourire laisse augurer qu'il acceptera notre proposition.

 

 

La formule ça (ou quelque chose) augure bien (ou mal) est souvent critiquée, à cause du sens du verbe augurer : seule une personne peut prévoir ou supposer quelque chose, une chose ne peut le faire. C’est pourquoi on a longtemps insisté pour dire que les personnes augurent, alors que les choses présagent. Toutefois, cette formule dans laquelle augurer a pour sujet un nom de chose est passée dans l'usage et elle est de plus en plus attestée dans les ouvrages de référence. Certains y voient un emploi familier, d’autres la consignent comme un synonyme courant de tournures telles que c’est de bon augure, c’est de mauvais augure.

 

Exemples :

 

- Tu avais raison d'avoir des doutes, ça augure plutôt mal.

- J'ai entendu dire que ton projet augurait bien.

 

 

Dans cette tournure, lorsque le verbe augurer est suivi d'un complément, on l'introduira par la préposition de plutôt que par la préposition pour.

 

Exemples :

 

- Ça augure mal de l'avenir du musée.

- Sa réaction augure bien de nos chances de réussite.

 

 

Dans la langue soignée, il demeure préférable de remplacer la tournure ça (ou quelque chose) augure bien (ou mal) par l'un des tours suivants : être de bon (ou de mauvais) augure pour – en faisant attention au genre masculin et non féminin du mot augure; s'annoncer bien (ou mal) pour; laisser augurer; présager ou laisser présager; être bon (ou mauvais) signe. On peut aussi reformuler la phrase pour employer le mode personnel : on augure bien (ou mal) de.

 

Exemples :

 

- Ce commentaire est de bon augure pour l'équipe de Marcel.

- Francine espérait aller en France l'été prochain, mais cela s'annonce mal.

- La première chanson laissait augurer qu'il s'agirait d'un excellent album.

- Son attitude ne présage rien de bon.

- On augurait mal des résultats finaux à la réception des premiers résultats.

 



Haut
Date de la dernière mise à jour de la BDL : novembre 2017

Accès à l’information - Politique de confidentialité
Québec

© Gouvernement du Québec, 2002

Aide à la recherche Présentation de la BDL Foire aux questions Liste des articles