Site de l'Office québécois de la langue française
Bandeau et barre de navigation Page d'accueil Plan du site Commentaires Coordonnées English section Portail du gouvernement du Québec
 

 

Recherche
 

Index alphabétique  Index thématique




Les anglicismes
Anglicismes sémantiques



Terme

 

Sens du nom terme en français

 

Le nom terme a de nombreux sens en français.

 

Il peut entre autres désigner un endroit ou un moment où prend fin un état ou une action, une date à laquelle on doit faire quelque chose.

 

Exemples :

 

- Émilie s'attendait à accoucher avant terme.

- Après ce terme, ils n'accepteront aucun retard.

- Un paiement doit être versé mensuellement jusqu’au terme du contrat de location de la voiture.

 

Le nom terme peut aussi désigner l’état des relations qu'on entretient avec d'autres personnes.

 

Exemple :

 

- Richard et moi n'avons pas toujours été en bons termes.

 

Terme peut encore renvoyer à un mot ou à un groupe de mots désignant une notion ou à une manière d'exprimer quelque chose.

 

Exemples :

 

- Ces termes d'informatique ne lui sont pas très familiers.

- Les termes du contrat prêtent à confusion.

 

Par ailleurs, l’expression plurielle aux termes de signifie « d’après la formulation de », « selon ».

 

Exemples :

 

- Aux termes du contrat, vous pouvez installer le logiciel sur votre ordinateur.

- Il a été arrêté pour possession de marchandise illégale aux termes de la Loi sur les douanes.

 

Emploi du nom terme sous l’influence de l’anglais

 

Sous l'influence de l'anglais, on emploie parfois le nom terme dans des sens qu'il n'a pas en français.

 

Ainsi, on doit éviter de l'employer pour désigner certains types de périodes.

 

La période pendant laquelle une personne exerce une fonction (qu'on appelle parfois à tort terme d'office, toujours sous l'influence de l'anglais) peut être désignée, selon le contexte, par mandat, mandature, durée, durée d'un mandat, durée des fonctions, période ou période d'exercice.

 

Exemple :

 

- La nouvelle présidente a un mandat de quatre ans. (et non : un terme de quatre ans)

 

La période pendant laquelle siège un tribunal est appelée session et la période pendant laquelle une personne ayant commis une infraction doit séjourner en prison a pour nom peine.

 

Exemples :

 

- Le procès pourrait avoir lieu pendant la prochaine session de la Cour supérieure. (et non : pendant le prochain terme de la Cour supérieure)

- L'homme a été condamné à une peine de trois ans. (et non : à un terme de trois ans)

 

On doit aussi éviter d'employer le mot terme au pluriel, sous l’influence de l’anglais terms and conditions, pour désigner les conditions d'un contrat. Si, en anglais, on recourt à une double formule pour référer au contenu du contrat, en français, on utilise plutôt un seul mot : clauses, conditions, dispositions, modalités ou stipulations, selon le contexte.

 

Exemples :

 

- Veuillez lire les conditions du contrat. (et non : les termes et conditions du contrat, calque de l'anglais terms and conditions)

- Mireille n'a pas pris connaissance des clauses du contrat. (et non : des termes du contrat, qui a plutôt le sens de « les mots du contrat »)

- Leurs modalités de crédit sont actuellement très intéressantes. (et non : leurs termes de crédit)

 

On doit enfin éviter deux autres calques de l'anglais contenant le mot terme.

 

En premier lieu, il y a termes de référence, calque de l'anglais terms of reference, qu'on peut remplacer par mandat, attribution ou compétence. En deuxième lieu, il y a termes faciles, calque de l'anglais easy terms, qu'on peut remplacer par facilités de paiement.

 

Exemples :

 

- Le mandat de cette commission n'a pas été respecté. (et non : les termes de référence de cette commission)

- On m'a proposé des facilités de paiement correspondant bien à mes besoins. (et non : des termes faciles)

 

Nom terme et nom contrat

 

En faisant la synthèse de ce qui précède, on peut constater que, lorsqu’on parle de contrats, il y a confusion possible dans les différents emplois du nom terme. Voilà pourquoi il convient, à ce propos, de récapituler ainsi :

 

- l’expression au terme du contrat signifie « à l’échéance du contrat »;

- l’expression aux termes du contrat signifie « conformément à ce que stipule le contrat »;

- l’expression les termes du contrat signifie « l’ensemble des expressions et des mots choisis pour rédiger le contrat » ou « la manière générale dont un contrat exprime les choses », mais non « les clauses, les conditions, les dispositions, les modalités ou les stipulations du contrat ».

 

 

Pour en savoir davantage sur l'expression en termes de et sur l'emploi du singulier ou du pluriel dans les diverses expressions où figure le nom terme, vous pouvez consulter l'article En termes de.

 



Haut
Date de la dernière mise à jour de la BDL : septembre 2017

Accès à l’information - Politique de confidentialité
Québec

© Gouvernement du Québec, 2002

Aide à la recherche Présentation de la BDL Foire aux questions Liste des articles