Site de l'Office québécois de la langue française
Bandeau et barre de navigation Page d'accueil Plan du site Commentaires Coordonnées English section Portail du gouvernement du Québec
 

 

Recherche
 

Index alphabétique  Index thématique




L'orthographe
Emploi du trait d'union > Cas particuliers d'emploi du trait d'union



Locutions latines

 

La plupart des locutions et expressions latines ne prennent pas de trait d’union. C’est le cas, par exemple, des locutions et expressions suivantes : ad vitam æternam, a fortiori, alter ego, alma mater, a posteriori, a priori, carpe diem, de facto, de jure, de visu, deus ex machina, et cætera, ex abrupto, ex æquo, ex cathedra, ex professo, ex nihilo, grosso modo, hic et nunc, id est, in absentia, in abstracto, in extenso, in extremis, in fine, in memoriam, in partibus, in praesentia, in situ, in vitro, in vivo, ipso facto, lato sensu, manu militari, nota bene, modus operandi, modus vivendi, mutatis mutandis, nec plus ultra, persona grata, sine qua non, statu quo, stricto sensu, sui generis, urbi et orbi, vox populi.

 

On écrit toutefois ex-libris, ex-voto, extra-muros, fac-similé, in-folio, in-octavo, in-pace ou in pace, in-plano, in-quarto, intra-muros, mea-culpa ou mea culpa, post-partum, post-scriptum, sénatus-consulte, spina-bifida, spina-ventosa, ultra-petita, uva-ursi, vade-mecum, vice-versa ou vice versa.

 

 

Il est à noter que les locutions et expressions étrangères s'écrivent généralement en italique, du moins en typographie soignée. Toutefois, celles qui sont entrées depuis longtemps dans le vocabulaire français ou qui sont francisées s’écrivent en romain; c’est le cas de plusieurs locutions latines, notamment des expressions courantes comme vice-versa, grosso modo, alter ego ou encore de l’abréviation etc., qui ne sont pratiquement plus perçues comme des mots étrangers. L’usage hésite donc parfois entre l’italique et le romain.

 

Par ailleurs, selon les propositions de rectifications de l’orthographe, les locutions latines peuvent maintenant être accentuées le cas échéant; par exemple, on peut écrire a priori ou à priori, a fortiori ou à fortiori.

 

Pour connaître la signification des expressions et locutions mentionnées ci-dessus, vous pouvez consulter l’article Locutions latines courantes. Pour en savoir davantage sur l’usage en français de certains termes latins, vous pouvez consulter les articles Expressions latines dans les références, Espèces animales et végétales, Abréviations d’expressions latines et Accentuation des mots d'origine étrangère.



Haut
Date de la dernière mise à jour de la BDL : novembre 2017

Accès à l’information - Politique de confidentialité
Québec

© Gouvernement du Québec, 2002

Aide à la recherche Présentation de la BDL Foire aux questions Liste des articles