Site de l'Office québécois de la langue française
Bandeau et barre de navigation Page d'accueil Plan du site Commentaires Coordonnées English section Portail du gouvernement du Québec
 

 

Recherche
 

Index alphabétique  Index thématique




Le vocabulaire
Barbarismes lexicaux



Obnibuler

 

Il arrive parfois qu'on emploie le barbarisme obnibuler, un verbe qui n'existe pas en français, à la place du verbe obnubiler. En fait, cette erreur est un phénomène phonétique que l'on appelle métathèse, et qui consiste en l'interversion de phonèmes ou de syllabes à l'intérieur d'un mot ou d'un groupe de mots.

 

Le verbe obnubiler vient du latin obnubilare, qui signifie « couvrir de nuages ». En français, on l'emploie surtout au sens figuré d'« obscurcir, affaiblir les facultés mentales de quelqu'un ». Ce verbe peut également avoir le sens plus concret, bien que rarement utilisé, de « couvrir de nuages, de brouillard », employé surtout au participe passé.

 

Exemples :

 

- La mort soudaine de sa mère a obnubilé son esprit pendant des mois. (et non : a obnibulé)

- Malheureusement, son jugement est obnubilé par un sinistre désir de vengeance. (et non : est obnibulé)

- Notre randonnée pédestre s'est terminée sous un ciel obnubilé. (et non : obnibulé)

 

 

Par extension, le verbe obnubiler peut être utilisé en parlant d'une personne au sens de « hanter, obséder », surtout dans un emploi passif. Bien que certains ouvrages de référence conseillent plutôt de le remplacer dans ce sens par des verbes comme obséder, hanter, tracasser et poursuivre, le verbe obnubiler, qui est attesté dans ce sens depuis le début du XXe siècle, peut très bien s’employer comme un synonyme acceptable de cette série de verbes dans certains contextes, surtout dans la langue littéraire ou soutenue.

 

Exemples :

 

- La nouvelle compagne de François obnubile ses pensées jour et nuit. (et non : obnibule)

- Il est obnubilé par un souvenir d'enfance qu'il n'a jamais révélé à quiconque. (et non : est obnibulé)

 

 

On notera également la graphie du nom obnubilation, qui signifie « action d'obnubiler, obscurcissement » et, en médecine, « ralentissement des facultés psychiques ».



Haut
Date de la dernière mise à jour de la BDL : novembre 2017

Accès à l’information - Politique de confidentialité
Québec

© Gouvernement du Québec, 2002

Aide à la recherche Présentation de la BDL Foire aux questions Liste des articles