Site de l'Office québécois de la langue française
Bandeau et barre de navigation Page d'accueil Plan du site Commentaires Coordonnées English section Portail du gouvernement du Québec
 

 

Recherche
 

Index alphabétique  Index thématique




La syntaxe
Les prépositions > Préposition après un verbe



Considérer comme

 

Le verbe considérer se construit avec comme pour introduire l’attribut du sujet ou de l’objet direct (que ce soit un nom, un adjectif ou un participe).

 

Exemples :

 

- Elle l’a toujours considérée comme sa fille.

- Les policiers le considèrent comme un témoin important dans cette affaire.

- Nous considérons ce dossier comme prioritaire.

- C’est elle qu’on a toujours considérée comme étant la plus forte de la famille.

- Ce chirurgien est considéré comme le plus compétent dans son domaine.

- Cette étape a été considérée comme cruciale pour l’atteinte des objectifs.

 

On note cependant que la construction directe (sans comme) est passablement répandue, surtout avec un adjectif ou un attribut (on le considère compétent, une promesse considérée sacrée). On en trouve notamment de nombreuses attestations dans la littérature.

 

Toutefois, les auteurs d’ouvrages de difficultés se montrent, en général, réticents à admettre sans réserve cet emploi elliptique qui s’explique sans doute par une analogie avec des verbes de sens proche comme juger, croire ou estimer (cet homme a été jugé coupable, on l’a cru innocent, cette démarche est estimée indispensable); une influence de l’anglais (to consider something ou someone + attribut) n’est pas non plus à écarter. Il faut dire, par ailleurs, qu’il y a dans certains contextes un risque de confusion quant au sens du verbe considérer dans la construction directe considérer + nom + adjectif, car considérer pourrait être compris au sens d’« examiner, étudier », alors qu’on veut plutôt lui donner le sens de « juger, tenir pour ». 

 

Exemples :

 

- Je considère cet incident comme préoccupant. (et non Je considère cet incident préoccupant, car on pourrait penser à tort que cela équivaut à dire : J’examine cet incident préoccupant)

- Il considère cette hypothèse comme loufoque. (et non Il considère cette hypothèse loufoque, car on pourrait penser à tort que cela équivaut à dire : Il étudie cette hypothèse loufoque)

 



Haut
Date de la dernière mise à jour de la BDL : septembre 2017

Accès à l’information - Politique de confidentialité
Québec

© Gouvernement du Québec, 2002

Aide à la recherche Présentation de la BDL Foire aux questions Liste des articles