Site de l'Office québécois de la langue française
Bandeau et barre de navigation Page d'accueil Plan du site Commentaires Coordonnées English section Portail du gouvernement du Québec
 

 

Recherche
 

Index alphabétique  Index thématique




Les anglicismes
Anglicismes sémantiques



Suggérer

 

En français, le verbe suggérer signifie le plus souvent « proposer, conseiller » ou encore « évoquer, faire naître dans l’esprit une pensée, un sentiment, une image ».

 

Exemples :

 

- Son médecin lui a suggéré de prendre des vacances.

- Auriez-vous des exercices à me suggérer pour améliorer ma souplesse?

- Il n’a pas présenté son projet de façon claire et explicite, il l’a suggéré à demi-mot.

- Cette musique suggère une atmosphère sereine et apaisante.

 

 

Sous l’influence de l’anglais to suggest, on emploie parfois en français suggérer à la place de verbes ou de locutions comme indiquer, sembler indiquer, porter à croire, donner à penser, conduire à penser, laisser supposer. Il est vrai que les sens anglais et français de ces deux verbes se rejoignent et se recoupent en partie : tous deux peuvent exprimer l’idée d’insinuer, de faire naître quelque chose dans l’esprit. Mais il y a des contextes, notamment lorsqu’il est question d’études, de recherches ou de statistiques menant à certaines conclusions et non à des insinuations, où l’emploi de suggérer en français n’est pas indiqué.

 

Exemples fautifs :

 

- Les statistiques suggèrent que 15 % des personnes atteintes de ce virus en meurent.

- Certaines recherches suggèrent que la consommation de canneberges diminue l’incidence de ce type d’infection.

- Aucune donnée scientifique ne suggère qu’il existe un lien entre ces deux facteurs.

- Les propos des dirigeants suggèrent qu’un nouveau conflit pourrait éclater.

- Cela suggère que les inégalités sont plus prononcées dans cette population.

 

On dira plutôt, par exemple :

 

- Les statistiques indiquent que 15 % des personnes atteintes de ce virus en meurent.

- Certaines recherches donnent à penser que la consommation de canneberges diminue l’incidence de ce type d’infection.

- Aucune donnée scientifique ne permet de croire qu’il existe un lien entre ces deux facteurs.

- Les propos des dirigeants conduisent à penser qu’un nouveau conflit pourrait éclater.

- Cela laisse supposer que les inégalités sont plus prononcées dans cette population.



Haut
Date de la dernière mise à jour de la BDL : septembre 2017

Accès à l’information - Politique de confidentialité
Québec

© Gouvernement du Québec, 2002

Aide à la recherche Présentation de la BDL Foire aux questions Liste des articles