Site de l'Office québécois de la langue française
Bandeau et barre de navigation Page d'accueil Plan du site Commentaires Coordonnées English section Portail du gouvernement du Québec
 

 

Recherche
 

Index alphabétique  Index thématique




La rédaction et la communication
Rédaction technique et scientifique > Pages liminaires



Épigraphe

 

L’épigraphe, que l’on ne doit pas confondre avec l’exergue, est une courte citation placée au début d’un ouvrage ou d’un chapitre, et qui permet d’en indiquer l’esprit. Elle se place après la dédicace et avant les remerciements. Bien qu’elle soit comptée dans la numérotation des pages liminaires, l’épigraphe n’est pas numérotée.

 

L’épigraphe est alignée sur la marge de droite, dans le haut de la page. Bien qu’il s’agisse d’une citation, il n’est pas nécessaire de la mettre entre guillemets, puisqu’elle est détachée du texte principal. Si elle est écrite avec la même taille de caractères que le reste du texte, elle doit être en italique. Par contre, si les caractères de l’épigraphe sont plus petits, ils sont en romain.

 

Comme on le voit dans l’exemple qui suit, le nom de l’auteur de la citation est en petites capitales.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Toute conscience est conscience de quelque chose.

 

Jean-Paul Sartre

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

L’exemple suivant nous montre qu’une épigraphe peut être placée à la tête d’un chapitre. Dans ce cas, elle suit le titre du chapitre, et est précédée et suivie d’un blanc.

 

 

 

 

 

 

 

 

Chapitre III

 

L’illuminé

 

La raison humaine est si peu capable de démontrer par elle-même l’immortalité de l’âme que la religion a été obligée de nous la révéler.

 

Voltaire

 

Tout était calme, et rien n’aurait pu laisser croire qu’une seule âme ait rôdé autour de la maison depuis des années. Elle semblait inhabitée, définitivement abandonnée. Le coffre, bien que caché, avait pourtant bel et bien disparu au cours de la nuit. Le voleur n’avait laissé aucune trace. Il semblait n’avoir même pas eu à forcer la serrure : elle était intacte. Robert n’y comprenait rien.

Jusqu’à maintenant, il avait été persuadé que personne d’autre ne savait, que personne d’autre ne pouvait savoir. Aussi, il croyait détenir les deux seules clés de la maison. À sa première

 

 

 

Pour en savoir davantage sur les autres pages liminaires, vous pouvez consulter notamment l’article Généralités sur les pages liminaires. Pour en savoir davantage sur la pagination des différentes parties d’un document, vous pouvez consulter l’article Pagination.

 



Haut
Date de la dernière mise à jour de la BDL : janvier 2018

Accès à l’information - Politique de confidentialité
Québec

© Gouvernement du Québec, 2002

Aide à la recherche Présentation de la BDL Foire aux questions Liste des articles