Site de l'Office québécois de la langue française
Bandeau et barre de navigation Page d'accueil Plan du site Commentaires Coordonnées English section Portail du gouvernement du Québec
 

 

Recherche
 

Index alphabétique  Index thématique




L'orthographe
Problèmes liés aux voyelles



-an ou -en

 

Il est parfois difficile de choisir entre les graphies an et en qui servent toutes les deux à transcrire le son [2]. L'écriture de ce son est l’un des plus importants problèmes graphiques du français, puisque les variantes an et en sont réparties de façon presque égale dans environ dix mille mots. Il est toutefois plus facile de les distinguer lorsqu'on connaît les régularités propres à chacune.

 

On notera tout d'abord que devant les consonnes b, m et p, on utilise plutôt les variantes am et em, sauf dans les mots néanmoins et panmixie.

 

On emploie toujours la graphie an dans les mots commençant par chan- ou finissant par -ange(r) et -anche(r), sauf dans les mots clenche, pencher, pervenche, venger et leurs dérivés.

 

Mots dans lesquels le son [2] s'écrit an ou am

chan

ange

anche

chance

changer

ange

losange

branche

planche

chandail

chanson

échange

mélanger

étancher

revanche

chandelle

chant

étranger

orange

hanche

trancher

 

 

La graphie an est également utilisée après les consonnes c et g, lorsqu'elles sont prononcées respectivement [k], comme dans pélican, et [g], comme dans gant, sauf pour le mot onguent.

 

Mots dans lesquels le son [2] s'écrit an ou am

Après c prononcé [k]

Après g prononcé [g]

brocante

mercantile

arrogant

ganglion

campagne

scandale

cardigan

ganse

candidat

toucan

délégant

gigantesque

hippocampe

volcan

gambader

origan

 

 

On trouve aussi la graphie an dans plusieurs éléments grecs ou latins, comme ambi-, amphi-, andro-, anté-, anthrop-, anti-, pan- et trans-, et dans leurs composés.

 

Éléments dans lesquels le son [2] s'écrit an ou am

Ambi-

Amphi-

Andro-

Anté-

ambidextre

amphibie

androgène

antécédent

ambigu

amphibiens

androïde

antédiluvien

ambivalence

amphithéâtre

andropause

antéposition

Anthrop-

Anti-

Pan-

Trans-

anthropologie

antiadhésif

pancanadien

transatlantique

misanthrope

antichoc

pandémie

transgénique

philanthropie

antirouille

panpsychisme

translittération

 

 

La graphie an est également celle que l'on privilégie en position finale des mots. D'autres variantes graphiques sont utilisées en position finale, mais elles sont beaucoup plus rares : ‑anc, ‑and, ‑ang et ‑aon.

 

Le son [2] s'écrit an en position finale

-an

-anc

-and

-ang

-aon

ban

médian

banc

gland

étang

faon

cadran

partisan

blanc

gourmand

rang

paon

catalan

safran

franc

quand

sang

taon

 

 

On trouve aussi la graphie an dans les participes présents de tous les verbes français, ainsi que dans la plupart des noms et des adjectifs qui en sont issus.

 

 

Quant à la graphie en, elle est généralement utilisée après les consonnes c et g, lorsqu'elles sont prononcées respectivement [s], comme dans centre, et [G], comme dans gens. Il y a toutefois des exceptions à cette règle : on emploie plutôt la graphie an dans quelques adjectifs verbaux de verbes en -ger, comme intrigant, et dans certains noms féminins en -geance, comme allégeance et vengeance.

 

Mots dans lesquels le son [2] s'écrit en ou em

Après c prononcé [s]

Après g prononcé [G]

adjacent

décembre

agent

intelligent

cendre

décent

argent

négligent

censure

égocentrique

contingent

sergent

concentrer

excentrique

gingembre

urgence

 

 

On trouve aussi la graphie en dans les préfixes en et entre et leurs composés.

 

Mots dans lesquels le son [2] s'écrit en ou em

Préfixe en-

Préfixe entre-

emballer

enclencher

entrebâiller

entrelacer

embarquer

enfermer

entrecôte

entreprendre

empaqueter

enfourner

entrefilet

entretenir

enchaîner

enterrer

entregent

entrevoir

 

 

En position finale, on rencontre la graphie en dans le suffixe -ment, utilisé dans les adverbes français ainsi que dans un grand nombre de noms. On l'emploie aussi dans les mots dont la finale est -ent, -ence et -ient et dans leurs dérivés.

 

Mots dans lesquels le son [2] s'écrit en ou em

-ent

-ence

-ient

-ment

accent

absence

conscient

bâtiment

cohérent

différence

ingrédient

carrément

incident

licence

quotient

moment

souvent

prudence

récipient

nullement

 

 

Pour en apprendre davantage sur les graphies du son [2], vous pouvez consulter l'article -ant ou -ent.

 

Pour pouvoir visualiser la transcription en alphabet phonétique international (API), qui apparaît entre crochets, vous devez avoir la police de caractères API TLFQ. Vous pouvez la télécharger sur notre site en cliquant ici. Pour vous familiariser avec les symboles de l'API utilisés dans la BDL, vous pouvez consulter l'article Alphabet phonétique international.



Haut
Date de la dernière mise à jour de la BDL : novembre 2017

Accès à l’information - Politique de confidentialité
Québec

© Gouvernement du Québec, 2002

Aide à la recherche Présentation de la BDL Foire aux questions Liste des articles