Site de l'Office québécois de la langue française
Bandeau et barre de navigation Page d'accueil Plan du site Commentaires Coordonnées English section Portail du gouvernement du Québec
 

 

Recherche
 

Index alphabétique  Index thématique




L'orthographe
Accents, tréma et cédille > Accent aigu et accent grave



Accents : historique et généralités

 

Les accents peuvent avoir deux fonctions en français : une fonction phonétique, c'est-à-dire qu'ils peuvent préciser la prononciation d'une voyelle (le e n'est pas prononcé de la même façon dans le, état, après); et une fonction distinctive, c'est-à-dire qu'ils peuvent distinguer des homophones (la et, par exemple).

 

Les accents sont apparus assez récemment dans l'orthographe française. Au fil de l'évolution de la langue, on a réalisé que le nombre de caractères de l'alphabet latin était insuffisant pour noter tous les sons du français, particulièrement les sons vocaliques (les voyelles phonétiques), plus nombreux en français qu'en latin. Pour régler ce problème, on a d'abord eu recours à des lettres diacritiques, des lettres qu'on ajoutait aux mots afin de donner une indication sur la prononciation des voyelles.

 

C'est au XVIe siècle qu'on a commencé à ajouter des signes auxiliaires aux caractères alphabétiques, dont les accents, pour préciser les sons à prononcer. Il s'agissait d'un changement important puisqu'on n'employait pas ces signes en latin. Les accents se sont mis à jouer le même rôle que jouaient les lettres diacritiques, c'est-à-dire préciser la prononciation des voyelles. Certaines lettres diacritiques ont d'ailleurs disparu au profit des accents; c'est le cas du s muet, qui a été remplacé, selon le cas, par é (eschole est devenu école), è (deuxiesme est devenu deuxième) ou ê (estre est devenu être).

 

Au XVIe siècle, les accents étaient utilisés assez régulièrement; cependant, leur emploi a régressé dans la première moitié du XVIIe siècle. Ce n'est finalement qu'à la fin du XVIIIe siècle, deux siècles après l'apparition des premiers accents, qu'on s'est mis à les utiliser comme on le fait aujourd'hui.

 

 

Pour en savoir davantage sur les fonctions et l'historique des divers accents, vous pouvez consulter les articles L'accent aigu, L'accent grave en fonction phonétique, L'accent grave en fonction distinctive, L'accent circonflexe en fonction phonétique et L'accent circonflexe en fonction distinctive.

 



Haut
Date de la dernière mise à jour de la BDL : novembre 2017

Accès à l’information - Politique de confidentialité
Québec

© Gouvernement du Québec, 2002

Aide à la recherche Présentation de la BDL Foire aux questions Liste des articles