Site de l'Office québécois de la langue française
Bandeau et barre de navigation Page d'accueil Plan du site Commentaires Coordonnées English section Portail du gouvernement du Québec
 

 

Recherche
 

Index alphabétique  Index thématique




L'orthographe
Élision et apostrophe



Élision devant un

 

On fait généralement l'élision devant un lorsqu'il est employé comme adjectif numéral. Toutefois, il est possible de ne pas faire l'élision si on veut insister sur l'idée de quantité ou de mesure.

 

Exemples :

 

- Tu peux venir chez moi à partir d'une heure. (ou de une)

- Cette entreprise a une dette d'un million de dollars. (ou de un)

- Ma plus jeune fille mesure près d'un mètre cinquante. (ou de un)

- La présence d'un ou plusieurs agents de sécurité est obligatoire. (ou de un)

 

 

L'élision ne se fait pas devant un lorsqu'il est employé comme nom et qu'il désigne un chiffre ou un numéro.

 

Exemples :

 

- Le un de ton numéro d'identification est illisible.

- Elle habite le un de la rue des Hêtres.

 

 

Enfin, on fait toujours l'élision devant un lorsqu'il est article indéfini ou pronom indéfini.

 

Exemples :

 

- La perte d'un être cher est toujours une épreuve difficile à vivre.

- Elle déchira l'une après l'autre toutes les lettres d'amour qu'il lui avait écrites.

 

 

Pour en savoir davantage sur les cas d’élision, vous pouvez consulter les autres articles de la section Élision et apostrophe.



Haut
Date de la dernière mise à jour de la BDL : septembre 2017

Accès à l’information - Politique de confidentialité
Québec

© Gouvernement du Québec, 2002

Aide à la recherche Présentation de la BDL Foire aux questions Liste des articles