Site de l'Office québécois de la langue française
Bandeau et barre de navigation Page d'accueil Plan du site Commentaires Coordonnées English section Portail du gouvernement du Québec
 

 

Recherche
 

Index alphabétique  Index thématique




La grammaire
Les déterminants > Déterminants indéfinis



Chaque jour et tous les jours

 

Pour exprimer la périodicité, on a souvent recours à l'adjectif indéfini chaque suivi d’un nom singulier, ou aux adjectifs indéfinis tous ou toutes suivis de l’article les et d'un nom pluriel. Les compléments qui expriment la périodicité se construisent généralement sans préposition. Bien qu’on les trouve chez de grands écrivains, les constructions à chaque, à tous et à toutes sont considérées comme vieillies ou littéraires dans les ouvrages de référence. Ces usages sont encore courants au Québec, mais restent tout de même à éviter.

 

Exemples :

 

- Chaque matin, il part à 7 heures. (plutôt que à chaque matin)

- Cet événement réunit chaque année la crème des écrivains. (plutôt que à chaque année)

- Il essaie de la charmer chaque fois qu'il la rencontre. (plutôt que à chaque fois)

- Il quitte le bureau très tard tous les soirs. (plutôt que à tous les soirs)

- Pierre joue au badminton tous les mercredis. (plutôt que à tous les mercredis)

 

On constate toutefois que l'emploi de la préposition à est d'un usage courant, voire obligatoire, dans les expressions à chaque instant, à chaque moment, à tout instant et à tout moment.

 

Exemples :

 

- Je pense à toi à chaque instant.

- N'hésite pas à m'appeler à tout moment du jour ou de la nuit.

 

 

L’emploi de chaque suivi d'un adjectif numéral et d'un nom au pluriel est également critiqué. Bien que certains auteurs acceptent ce tour en affirmant qu'une indication numérique au pluriel peut être traitée comme un ensemble singulier, la majorité s'entend pour dire que cette tournure est fautive. On emploiera plutôt tous les ou toutes les pour exprimer la périodicité avec un nom pluriel. Il faut aussi remplacer aux suivi d’un adjectif numéral et d’un nom au pluriel par tous les ou toutes les dans des contextes analogues.

 

Exemples :

 

- Chloé se lave les cheveux tous les deux jours. (plutôt que chaque deux jours ou aux deux jours)

- Elle s'achète de nouveaux vêtements toutes les deux semaines. (plutôt que chaque deux semaines ou aux deux semaines)

 

On peut toutefois employer chaque suivi d'un adjectif numéral ordinal et d'un nom.

 

Exemple :

 

Chaque deuxième année de vie de couple, il remet tout en question.

 

 

Pour en savoir davantage sur chaque ou sur les adjectifs qui expriment la périodicité, vous pouvez consulter les articles Chaque et chacun et La périodicité.



Haut
Date de la dernière mise à jour de la BDL : septembre 2017

Accès à l’information - Politique de confidentialité
Québec

© Gouvernement du Québec, 2002

Aide à la recherche Présentation de la BDL Foire aux questions Liste des articles