Site de l'Office québécois de la langue française
Bandeau et barre de navigation Page d'accueil Plan du site Commentaires Coordonnées English section Portail du gouvernement du Québec
 

 

Recherche
 

Index alphabétique  Index thématique




Les anglicismes
Anglicismes syntaxiques



Syntaxe des noms d'entreprises

 

De façon générale, en français, lorsqu’un nom est qualifié (ou déterminé) par un autre nom, on place le nom qui est déterminé devant celui qui en est le déterminant. Le premier nom désigne la chose dont on parle, tandis que le second apporte une précision quant à sa nature.

 

Exemples :

 

- des produits santé

- une destination nature

- un film grand public

- une étude synthèse

- un vin bon marché

 

 

Le nom d’une entreprise suit la même règle : le nom générique, qui sert à désigner le domaine d’activité de l’entreprise, figure devant le spécifique, élément qui distingue cette entreprise d’une autre.

 

Exemples :

 

- Communication Chronicom

- Productions Martineau

- Déménagement FAC

- Technologies Biotex

- Ateliers Mountainview

- Garage Speedway

- Restaurant Buon Appetito

- le Café Média

 

Sous l’influence de l’anglais, l’élément générique est parfois placé après l’élément spécifique; ce procédé, qui n’est pas conforme à la syntaxe française, est à éviter.

 

Exemples à éviter :

 

- Chronicom Communication

- Martineau Productions

- FAC Déménagement

- Biotex Technologies

- Mountainview Ateliers

- Speedway Garage

- Buon Appetito Restaurant

- le Média Café

 

 

Un cas fait cependant exception à la règle : celui où le nom d’une entreprise est formé d’un générique désignant un métier ou une profession et dont le spécifique est le nom d’une personne. Ce générique suit alors le spécifique, est précédé d’une virgule et s’écrit avec une minuscule.

 

Exemples :

 

- Paul Tremblay, pharmacien

- Lucie Germain, conseillère en placement

- Roy & Cartier, ingénieurs

 

 

Pour en apprendre davantage sur les noms d’entreprises, vous pouvez consulter l’article Nom d'entreprise, qui porte sur l’accord du verbe, ou l’article Entreprises, qui traite de l’emploi des majuscules.



Haut
Date de la dernière mise à jour de la BDL : novembre 2017

Accès à l’information - Politique de confidentialité
Québec

© Gouvernement du Québec, 2002

Aide à la recherche Présentation de la BDL Foire aux questions Liste des articles