Site de l'Office québécois de la langue française
Bandeau et barre de navigation Page d'accueil Plan du site Commentaires Coordonnées English section Portail du gouvernement du Québec
 

 

Recherche
 

Index alphabétique  Index thématique




La grammaire
Le nom > Accord du nom en phrase > Nom après certaines prépositions



À parts égales

 

Le nom part et l'adjectif égal sont au pluriel dans l'expression à parts égales. Notons que la liaison est facultative entre parts et égales dans cette expression.

 

Exemples :

 

- Le comité est composé, à parts égales, d'hommes et de femmes.

- Ils pourront en bénéficier à parts égales.

- Ce projet sera financé à parts égales par les participants.

 

 

L'expression à parts égales est critiquée, sans explication, dans certains ouvrages. On y suggère de la remplacer par en parts égales ou par à égalité de parts. Ces deux dernières tournures sont correctes, mais elles ne peuvent cependant pas remplacer à parts égales dans tous les contextes, notamment dans les exemples donnés plus haut.

 

L'expression à parts égales est tout à fait correcte. On peut d'ailleurs penser à d'autres tournures semblables : à armes égales, à mérite égal, à force égale, à poids égal, etc. On peut aussi penser à la locution à travail égal, salaire égal. Ces tournures n'étant pas critiquées, il n'y a aucune raison d'éviter l'expression à parts égales.

 



Haut
Date de la dernière mise à jour de la BDL : septembre 2017

Accès à l’information - Politique de confidentialité
Québec

© Gouvernement du Québec, 2002

Aide à la recherche Présentation de la BDL Foire aux questions Liste des articles