Site de l'Office québécois de la langue française
Bandeau et barre de navigation Page d'accueil Plan du site Commentaires Coordonnées English section Portail du gouvernement du Québec
 

 

Recherche
 

Index alphabétique  Index thématique




Les anglicismes
Anglicismes intégraux



Chum

 

Au Québec, le nom chum est répandu dans la langue familière avec le sens d’« ami » ou d’« amoureux ». Cet emprunt intégral à l’anglais peut être remplacé, selon le contexte et le sens recherché, par des équivalents tels que copain, copine, ami, camarade de classe, camarade de travail, compagnon, compagne, etc., ou encore par amoureux, petit ami, petit copain, mari, conjoint, époux, etc.

 

 

Exemples :

 

- C’est un grand chum, on se dit tout.

- Cette réunion vous permettra de revoir vos anciens chums d’école.

- Nous sommes très chums, toutes les quatre.

- Je suis allée dîner avec ma chum de fille.

- Le bel homme que tu nous as présenté, c’est ton ami ou ton chum?

- Ces jeunes filles passent plus de temps avec leur chum qu’avec leurs parents.

- Son chum travaille à l’édifice Marie-Guyart.

 

 

On peut dire plutôt :

 

- C’est un bon copain, on se dit tout. (ou un grand ami)

- Cette réunion vous permettra de revoir vos anciens camarades de classe. (ou amis d’école)

- Nous sommes très amies, toutes les quatre.

- Je suis allée dîner avec ma copine.

- Le bel homme que tu nous as présenté, c’est ton ami ou ton amoureux?

- Ces jeunes filles passent plus de temps avec leur petit ami qu’avec leurs parents.

- Son conjoint travaille à l’édifice Marie-Guyart.

 

 

Quant à l’expression se faire chum avec quelqu’un, tout comme le verbe chummer, elle peut être remplacée par les expressions faire de quelqu’un son ami, devenir ami, devenir copain ou par le verbe fraterniser.

 

Exemples :

 

- Il s’est fait chum avec le guide et a obtenu de précieux renseignements sur les coutumes locales.

- Elle s’est faite chum avec sa colocataire, et depuis elles sont inséparables.

- On a chummé très facilement dès qu’on s’est rencontrés.

 

 

On peut dire plutôt :

 

- Il a fait du guide son ami et a obtenu de précieux renseignements sur les coutumes locales.

- Elle est devenue copine avec sa colocataire, et depuis elles sont inséparables.

- On a fraternisé très facilement dès qu’on s’est rencontrés.

 



Haut
Date de la dernière mise à jour de la BDL : novembre 2017

Accès à l’information - Politique de confidentialité
Québec

© Gouvernement du Québec, 2002

Aide à la recherche Présentation de la BDL Foire aux questions Liste des articles