Site de l'Office québécois de la langue française
Bandeau et barre de navigation Page d'accueil Plan du site Commentaires Coordonnées English section Portail du gouvernement du Québec
 

 

Recherche
 

Index alphabétique  Index thématique




La grammaire
Le verbe > Voix



Relaxer et se relaxer

 

Le verbe (se) relaxer et l’adjectif relax, empruntés à l’anglais, ont désormais leur place dans la langue française. On constate toutefois que le verbe a évolué différemment des deux côtés de l’Atlantique. Après un certain flottement sur son emploi intransitif ou pronominal dans l’usage français du milieu du XXe siècle, l’Europe francophone a plutôt opté pour l’emploi pronominal (se relaxer), peut-être par attraction avec d’autres verbes proches sémantiquement comme se détendre, se reposer, se délasser, etc. Le Québec a, pour sa part, opté pour l’emploi intransitif (je relaxe), peut-être sous l’influence de l’anglais, où il est aussi intransitif. Il s’agit cependant de tendances générales puisqu’on trouve facilement des attestations de l’emploi intransitif en France et de son emploi pronominal au Québec, notamment dans la presse. Compte tenu de ce qui précède, il n’y a pas lieu de condamner l’emploi intransitif, courant au Québec.

 

À ces deux formes, pronominale et intransitive, il faut ajouter la forme transitive usitée dans toute la francophonie : relaxer son corps, son esprit, ses jambes, etc., prendre un bain me relaxe, ce spectacle nous a relaxés, etc. Cet emploi transitif peut aussi se rencontrer sans le complément attendu, on dit aussi « en emploi absolu », avec un inanimé comme sujet : la marche relaxe, un film qui relaxe.

 

Par ailleurs, on trouve, dans la même famille, un adjectif qui a notamment les sens de « décontracté, détendu, à l’aise » et qui peut s’écrire de deux façons : relax, invariable, et relaxe (des vêtements relaxes), plus rare. Il est à noter toutefois que l’adjectif, contrairement au verbe, est généralement donné comme familier dans les ouvrages de référence.

 

Exemples :

 

- Il a choisi de quitter un emploi bien rémunéré pour avoir une vie plus relax.

- J’aime ce restaurant et son ambiance relax.

- Elle a opté pour un style à la fois chic et relax.

- Ici, c’est relax, il n’y a pas de compétition entre collègues.

- Les gens sont devenus moins fermés, plus relax, ils ont commencé à sourire, à se parler.

 

Dans un registre plus soutenu, on dira plutôt :

 

- Il a choisi de quitter un emploi bien rémunéré pour avoir une vie plus paisible. (ou : tranquille, calme)

- J’aime ce restaurant et son ambiance détendue. (ou : sympathique)

- Elle a opté pour un style à la fois chic et décontracté.

- Ici, on ne sent pas la pression, il n’y a pas de compétition entre collègues.

- Les gens sont devenus moins fermés, plus détendus, ils ont commencé à sourire, à se parler. (ou : à l’aise)

 



Haut
Date de la dernière mise à jour de la BDL : septembre 2017

Accès à l’information - Politique de confidentialité
Québec

© Gouvernement du Québec, 2002

Aide à la recherche Présentation de la BDL Foire aux questions Liste des articles