Site de l'Office québécois de la langue française
Bandeau et barre de navigation Page d'accueil Plan du site Commentaires Coordonnées English section Portail du gouvernement du Québec
 

 

Recherche
 

Index alphabétique  Index thématique




Les anglicismes
Anglicismes intégraux



Timing

 

Le mot anglais timing est polysémique, c’est-à-dire qu’il a plusieurs sens. Quel que soit le sens retenu, le français dispose de nombreux équivalents, à choisir en fonction du contexte, qui permettent d’éviter cet anglicisme.

 

L’un des sens les plus répandus de timing en français est celui de « moment propice ». Par exemple, une personne qui a le sens du timing est une personne qui sait saisir l’occasion, qui sait agir au bon moment, qui a un sens exact du moment de l’intervention, qui choisit le bon moment, etc.

 

Exemples fautifs :

 

- Jean est arrivé au moment exact où nous devions partir. Il ne pouvait y avoir de meilleur timing!

- Malheureusement, c’était un mauvais timing pour une présentation de ce genre.

- Est-ce un bon timing pour vous parler?

- Hélène a de la chance dans sa carrière, ou plutôt elle a un sens marqué du timing.

- La plus grande qualité de ce boxeur est d’avoir un bon sens du timing.

 

On dira plutôt :

 

- Jean est arrivé au moment exact où nous devions partir. Il ne pouvait pas tomber mieux!

- Malheureusement, le moment était mal choisi pour une présentation de ce genre.

- Est-ce un bon moment pour vous parler?

- Hélène a de la chance dans sa carrière, ou plutôt elle sait saisir les occasions.

- La plus grande qualité de ce boxeur est de savoir frapper au moment exact.

 

 

Un autre emploi courant de timing a trait au rythme, au débit ou au tempo. Ainsi, on peut dire d’un bon musicien qu’il a le sens du rythme plutôt que du timing; on parlera par exemple du tempo d’un roman et du débit d’un comédien.

 

Exemples fautifs :

 

- La narration lente et poétique est bien ajustée au timing du film.

- Quel timing! Ce comédien a de la faconde!

 

On dira plutôt :

 

- La narration lente et poétique est bien ajustée au rythme du film.

- Quel débit! Ce comédien a de la faconde!

 

 

Enfin, timing est aussi employé dans des contextes où il est question de l’organisation de diverses étapes selon un horaire précis. Outre calendrier et minutage, particulièrement appropriés dans différents contextes, d’autres termes peuvent exprimer des idées connexes : plan, horaire, échéancier, programme, emploi du temps, synchronisation, synchronisme, chronométrage, chronologie, planification, échelonnement, répartition dans le temps, etc. Dans le même ordre d’idées, les emprunts timé et timer se remplacent aisément par des adjectifs ou des verbes tels que programmé ou programmer, chronométré ou chronométrer, synchronisé ou synchroniser.

 

Exemples fautifs :

 

- Cette erreur de timing dans la chaîne de montage s’est révélée lourde de conséquences.

- Je n’ai pas encore établi le timing de mon voyage.

- Il ne suffit pas de savoir cuisiner, il faut aussi avoir un bon sens du timing.

 

On dira plutôt :

 

- Cette erreur de minutage dans la chaîne de montage s’est révélée lourde de conséquences.

- Je n’ai pas encore établi le calendrier de mon voyage.

- Il ne suffit pas de savoir cuisiner, il faut aussi coordonner les opérations.



Haut
Date de la dernière mise à jour de la BDL : novembre 2017

Accès à l’information - Politique de confidentialité
Québec

© Gouvernement du Québec, 2002

Aide à la recherche Présentation de la BDL Foire aux questions Liste des articles