Site de l'Office québécois de la langue française
Bandeau et barre de navigation Page d'accueil Plan du site Commentaires Coordonnées English section Portail du gouvernement du Québec
 

 

Recherche
 

Index alphabétique  Index thématique




Le vocabulaire
Tours d’horizon et autres explications



-thon

 

L’élément de formation -thon, ou -othon, est utilisé dans la création de nombreuses désignations servant à nommer des concours d’endurance ou des événements d’une durée relativement longue tenus dans le but de recueillir des dons pour financer des activités parascolaires ou de la recherche médicale, ou encore pour venir en aide à des démunis ou à des sinistrés, par exemple. Ce qui s’explique par son origine : le mot marathon.

 

C’est d’abord en anglais américain, peu avant la Seconde Guerre, que l’on voit apparaître les premières dénominations formées à partir de l’élément -thon, ou -athon, pris au mot marathon dans lequel il n’était pourtant pas un suffixe. Ces premières créations seront suivies de nombreuses autres comme radiothon, telethon, walkathon (ou walk-a-thon), talkathon (ou talk-a-thon), swimathon (ou swim-a-thon), kissathon (ou kiss-a-thon), etc., la liste est inépuisable.

 

La popularité de ces concours d’endurance a rapidement gagné le Québec de même que, par la même occasion, ce mode de formation lexicale, à la seule différence que le a utilisé comme élément de transition est généralement remplacé par un o, la voyelle de transition courante en français. Les premières désignations à être relevées ont été dansothon, berçothon, tricothon et poteauthon. Puis ont suivi téléthon, radiothon, marchethon, cyclothon, lavothon, nageothon, quillothon, etc., que l’on peut aussi trouver avec des traits d’union : ski-o-thon, roule-o-thon, quilles-o-thon, lave-o-thon.

 

Ce mode de formation est peu utilisé en dehors du Québec; seul téléthon semble assez répandu, mais il faut le considérer comme un emprunt à l’anglais américain telethon. Pour désigner de tels concours ou événements ailleurs dans la francophonie, on recourt plutôt au mot marathon suivi d’un déterminant qui vient préciser la nature du défi : marathon de danse, marathon de lecture, marathon d’écriture, un type de formation qui est d’ailleurs aussi employé au Québec.

 

 

 



Haut
Date de la dernière mise à jour de la BDL : novembre 2017

Accès à l’information - Politique de confidentialité
Québec

© Gouvernement du Québec, 2002

Aide à la recherche Présentation de la BDL Foire aux questions Liste des articles