Site de l'Office québécois de la langue française
Bandeau et barre de navigation Page d'accueil Plan du site Commentaires Coordonnées English section Portail du gouvernement du Québec
 

 

Recherche
 

Index alphabétique  Index thématique




La prononciation
Liaisons



Liaisons facultatives

 

Rappelons d’abord qu’une liaison est la prononciation en une syllabe de la consonne finale d’un mot, habituellement non prononcée, avec la voyelle initiale du mot suivant.

 

Dans certains cas, la liaison n'est ni obligatoire, ni interdite; elle est alors facultative, c'est-à-dire qu'on peut la faire ou non. De façon générale, plus le style est soigné, plus on fait de liaisons facultatives. Dans la langue familière, on ne fera pratiquement pas de ces liaisons; dans la langue courante, on en fera quelques-unes; et dans la langue soutenue, on en fera davantage.

 

Les liaisons sont facultatives dans de nombreux contextes. Nous n'aborderons ici que les contextes les plus courants; les liaisons peuvent donc être facultatives dans d'autres contextes que ceux présentés ici.

 

La liaison est facultative entre le nom pluriel et l'adjectif ou le complément du nom qui le suit.

 

Exemples :

 

- On a entendu plusieurs chansons entraînantes. [S2s7z2tREn2t] (chan-son-zan-trè-nante) ou [S2s72tREn2t] (chan-son-an-trè-nante)

- Luc a raconté des histoires effrayantes. [dézistwaRzEfREj2t] (dé-zis-touar--frè-yante) ou [dézistwaREfREj2t] (dé-zis-toua-rè-frè-yante)

- Les personnes en question n'ont pas réagi. [pERsOnz2kEstj7] (pèr-sonn-zan-kes-tion) ou [pERsOn2kEstj7] (pèr-sonn-nan-kes-tion)

- Les gens en deuil portent souvent du noir. [G2z2d4j] (jan-zan-deuil) ou

[G22d4j] (jan-an-deuil)

- Virginie aime les bateaux à voile. [batozavwal] (ba-to-za-voual) ou

[batoavwal] (ba-to-a-voual)

 

 

La liaison est facultative entre le nom pluriel en fonction sujet et le verbe qui le suit; cette liaison est propre à la langue soutenue.

 

Exemples :

 

- Mes amis étaient tous présents. [mézamitE] (mé-za-mi--tè) ou

[mézamiétE] (mé-za-mi-é-tè)

- Charles pensait que ces couleurs allaient bien ensemble. [kul4RzalE] (kou-leur-za-lè) ou [kul4RalE] (kou-leur-a-lè)

 

 

La liaison est facultative entre les auxiliaires avoir et être et le participe passé qui suit, ainsi qu'après plusieurs verbes fréquents, dont le verbe être, avec lequel la liaison est particulièrement fréquente.

 

Exemples :

 

- Nous avons aimé notre voyage en Suisse. [nuzav7] (nou-za-von--mé) ou [nuzav7émé] (nou-za-von-é-mé)

- Ce sujet est abordé dans le chapitre suivant. [étabORdé] (é-ta-bor-dé) ou

[éabORdé] (é-a-bor-dé)

- Jocelyn était heureux de me voir. [étEt0R0] (é-tè-teu-reu) ou [étE0R0] (é-tè-eu-reu)

- Elle ne savait pas si elle irait avec eux. [iREtavEk] (i-rè-ta-vek) ou [iREavEk] (i-rè-a-vek)

- Chantez avec nous cette chanson à répondre. [S9tézavEk] (chan-té-za-vec) ou [S9téavEk] (chan-té-a-vec)

 

 

On peut faire ou non la liaison après les infinitifs en -er.

 

Exemples :

 

- J'aurais préféré souper ailleurs. [supéRaj4R] (sou-pé-ra-yeur) ou [supéaj4R] (sou-pé-a-yeur)

- Elle ne pouvait s'empêcher de rêver à lui. [REvéRalHi] (rè-vé-ra-lui) ou [REvéalHi] (rè-vé-a-lui)

 

 

La liaison est aussi facultative après les conjonctions quand, mais, soit (quand elle est répétée) et le pronom dont.

 

Exemples :

 

- Quand il est arrivé, elle a été soulagée. [k2til] (kan-til) ou [k2il] (kan-il)

- Marianne aurait voulu y aller, mais elle avait autre chose de prévu. [zEl] (mé-zèl) ou [méEl] (mé-èl)

- Marcel est soit inattentif, soit indifférent. [swatinat2tifswat8diféR2] (soua-ti-na-tan-tif-soua-tin-di-fé-ran) ou [swainat2tifswa8diféR2] (soua-i-na-tan-tif-soua-in-di-fé-ran)

- C'est la personne dont elle parlait tout à l'heure. [d7tEl] (don-tèl) ou [d7El] (don-el)

 

 

La liaison est également facultative entre un adverbe en -ment et un adjectif.

 

Exemple :

 

- Cet homme est drôlement intéressant. [dRolm2t8téRés2] (drol-man-tin-té-ré-san) ou [dRolm28téRés2] (drol-man-in-té-ré-san)

 

 

Pour en savoir davantage sur les liaisons, vous pouvez consulter les articles - Qu'est-ce qu'une liaison?, Changements phoniques dans les liaisons, Liaisons obligatoires, Liaisons interdites et Fausses liaisons.

 

 

Pour pouvoir visualiser la transcription en alphabet phonétique international (API), qui apparaît entre crochets, vous devez avoir la police de caractères API TLFQ. Vous pouvez la télécharger sur notre site en cliquant ici. Pour vous familiariser avec les symboles de l'API utilisés dans la BDL, vous pouvez consulter l'article Alphabet phonétique international.

 



Haut
Date de la dernière mise à jour de la BDL : janvier 2018

Accès à l’information - Politique de confidentialité
Québec

© Gouvernement du Québec, 2002

Aide à la recherche Présentation de la BDL Foire aux questions Liste des articles