Site de l'Office québécois de la langue française
Bandeau et barre de navigation Page d'accueil Plan du site Commentaires Coordonnées English section Portail du gouvernement du Québec
 

 

Recherche
 

Index alphabétique  Index thématique




Les anglicismes
Anglicismes sémantiques



Articulé

 

En français, l’adjectif articulé se dit d’un objet pourvu d’articulations ou d’éléments mobiles rattachés les uns aux autres. Plus particulièrement, un mot articulé est un mot prononcé nettement et, en linguistique, le langage articulé s’oppose au langage inarticulé en ce qu’il est formé de sons bien distincts.

 

Exemples :

 

- Pour son anniversaire, il a reçu une figurine articulée de son héros favori.

- Le Réseau de transport a mis en service de nouveaux autobus articulés.

- Contrairement aux humains, les singes sont incapables de produire des sons articulés.

 

 

Contrairement à l’adjectif anglais articulate, l’adjectif français articulé ne s’emploie pas pour qualifier un bon communicateur, une personne qui s’exprime bien. Il n’existe pas un mot passe-partout qui puisse remplacer dans tous les contextes cet emprunt indésirable à l’anglais, mais plutôt différentes façons d’exprimer la même idée. Ainsi, plutôt que de parler d’une personne « articulée », on pourra dire qu’elle sait s’exprimer, qu’elle s’exprime bien, facilement, avec aisance, avec clarté ou encore avec élégance. On peut aussi dire, par exemple, que tel homme est un bon communicateur, un bon orateur, qu’il est éloquent ou encore qu’il présente ses idées avec clarté.

 

Exemples fautifs :

 

- Cette recherchiste est articulée dans la présentation de ses dossiers.

- Le conférencier, très articulé, a su répondre à toutes nos questions.

- Un employé qui ne serait pas articulé ne pourrait pas s’acquitter convenablement des tâches liées à ce poste.

- Un bon orateur doit avant tout être articulé.

 

On dira plutôt :

 

- Cette recherchiste présente ses dossiers avec clarté.

- Le conférencier, excellent communicateur, a su répondre à toutes nos questions.

- Un employé qui s’exprimerait difficilement ne pourrait pas s’acquitter convenablement des tâches liées à ce poste.

- Un bon orateur doit avant tout être éloquent.



Haut
Date de la dernière mise à jour de la BDL : novembre 2017

Accès à l’information - Politique de confidentialité
Québec

© Gouvernement du Québec, 2002

Aide à la recherche Présentation de la BDL Foire aux questions Liste des articles