Site de l'Office québécois de la langue française
Bandeau et barre de navigation Page d'accueil Plan du site Commentaires Coordonnées English section Portail du gouvernement du Québec
 

 

Recherche
 

Index alphabétique  Index thématique




Le vocabulaire
Nuances sémantiques



À travers et au travers

 

Le nom travers signifie « étendue transversale, largeur ». Toutefois, de nos jours, il est plus souvent employé au sens figuré de « petit défaut, bizarrerie ».

 

Exemples :

 

- Le cambrioleur a laissé des traces sur le travers de la porte.

- Ce sont les petits travers de cet homme qui lui donnent son charme.

 

Travers est employé dans plusieurs locutions, notamment à travers et au travers, qui signifient toutes deux « de part en part, d’un bout à l’autre ». On établissait autrefois une distinction entre ces locutions : au travers de indiquait l’idée d’une certaine résistance, d’un obstacle à franchir, ce qui n’était pas le cas d’à travers. Aujourd’hui, on emploie indifféremment l’une ou l’autre.

 

Exemples :

 

- On ne voit pas bien loin à travers un tel brouillard.

- Tout près de chez moi, il y a une voie ferrée qui passe au travers de la route.

 

Comme locution prépositionnelle, à travers ne peut être suivie de de que s’il s’agit de l’article indéfini ou partitif, jamais de la préposition. Au contraire, au travers est toujours suivie de la préposition de lorsqu’elle est locution prépositionnelle.

 

Exemples :

 

- Jean-Louis a voyagé à travers de nombreux pays.

- Zoé regarde encore à travers la vitre. (et non : Zoé regarde encore à travers de la vitre.)

- Je l’ai perdue de vue alors qu’elle marchait au travers de la foule. (et non : Je l’ai perdue de vue alors qu’elle marchait au travers la foule.)

 

On peut également employer à travers et au travers comme locutions adverbiales.

 

Exemples :

 

- Ce gilet est si vieux que l’on peut voir à travers.

- La forêt était très dense, mais il fallait passer au travers.

 

 

Parmi les autres locutions ou expressions dans lesquelles figure travers, on compte notamment les locutions de travers « obliquement » et en travers « transversalement »; regarder quelqu’un de travers « regarder quelqu’un avec hostilité, malveillance »; avaler de travers « avaler avec difficulté, en s’étouffant »; à tort et à travers « sans discernement ».

 

 

Pour en apprendre davantage, vous pouvez consulter l’article À travers.



Haut
Date de la dernière mise à jour de la BDL : novembre 2017

Accès à l’information - Politique de confidentialité
Québec

© Gouvernement du Québec, 2002

Aide à la recherche Présentation de la BDL Foire aux questions Liste des articles