Site de l'Office québécois de la langue française
Bandeau et barre de navigation Page d'accueil Plan du site Commentaires Coordonnées English section Portail du gouvernement du Québec
 

 

Recherche
 

Index alphabétique  Index thématique




La grammaire
Le nom > Genre des noms



Œuvre

 

Le nom œuvre est féminin, sauf dans quelques emplois spécialisés relevant de l’architecture, de l’alchimie et de l’art, où il a un sens bien particulier.

 

Au féminin, œuvre a plusieurs significations qui touchent la notion de « travail ». Ainsi, ce mot peut notamment désigner une activité, une action humaine, le résultat d’une ou de plusieurs actions, une organisation charitable, ou encore une production artistique ou littéraire.

 

Exemples :

 

- L’équipe de techniciens se mettra à l’œuvre dès qu’elle recevra les plans.

- On dit que chacun est jugé selon ses œuvres, c’est-à-dire selon ses actes.

- Ce prix très prestigieux couronne l’œuvre de toute une vie.

- Il a longtemps travaillé pour l’œuvre du cardinal Léger.

- L’avalée des avalées est l’œuvre de Ducharme que je préfère.

- Il a lu les œuvres complètes de Voltaire.

 

C’est de ces divers sens que sont nées des locutions verbales telles que être à l’œuvre (qui signifie « travailler »), être à pied d’œuvre (« être à proximité du lieu de travail », au figuré « être prêt à agir »), faire son œuvre (« agir, opérer ») et mettre en œuvre (« combiner des matériaux en vue d’une application donnée », au figuré « exploiter, mettre en pratique »).

 

D’abord utilisé au féminin seulement, le mot œuvre sera ensuite employé aussi au masculin, à partir du XVe siècle, dans des domaines bien précis. En architecture, le gros œuvre est la structure d’un bâtiment, constituée des fondations, des murs, des planchers et de la toiture. Quant au second œuvre, il s’agit des travaux d’achèvement tels que revêtements et équipements.

 

En alchimie, on parle du grand œuvre pour désigner la recherche de la pierre philosophale ou la transmutation des métaux en or. Et l’expression œuvre au noir, pour reprendre un titre célèbre en littérature, désigne la première étape de ce grand œuvre, qui consiste à dissocier la matière. Au figuré, on emploie l’expression grand œuvre pour désigner une entreprise de grande envergure.

 

Enfin, dans le domaine de l’art, le mot œuvre peut s’utiliser au masculin pour désigner l’ensemble des réalisations d’un artiste (peintre, graveur, musicien, etc., ou plus rarement écrivain). Il est toujours possible, toutefois, de laisser œuvre au féminin dans cet emploi.

 

Exemples :

 

- Nous prévoyons terminer le gros œuvre de la résidence avant l’hiver.

- Plusieurs maîtres en alchimie ont laissé des manuscrits sur le grand œuvre.

- Mariette a reçu à Noël un magnifique livre présentant tout l’œuvre peint de Bosch.

(ou : toute l’œuvre peinte)

- L’écrivain Jacques Ferron nous a laissé une œuvre magistrale, notamment dans ses contes. (ou, plus rarement : un œuvre magistral)

 

 

Notons par ailleurs que les mots composés avec œuvre, par exemple maître d’œuvre, œuvre d’art, bois d’œuvre et bonnes œuvres, ne prennent pas de trait d’union, sauf les trois suivants : chef-d’œuvre, hors-d’œuvre et main-d’œuvre.



Haut
Date de la dernière mise à jour de la BDL : septembre 2017

Accès à l’information - Politique de confidentialité
Québec

© Gouvernement du Québec, 2002

Aide à la recherche Présentation de la BDL Foire aux questions Liste des articles