Site de l'Office québécois de la langue française
Bandeau et barre de navigation Page d'accueil Plan du site Commentaires Coordonnées English section Portail du gouvernement du Québec
 

 

Recherche
 

Index alphabétique  Index thématique




La ponctuation
Les signes de ponctuation > Virgule



Virgule avec ou

 

Ou est une conjonction de coordination qu’on emploie principalement pour unir des mots, des groupes de mots ou des propositions, de manière exclusive ou non. Les unités ainsi coordonnées sont toujours de même niveau syntaxique (deux sujets, deux compléments, deux propositions, etc.). On ne met habituellement pas de virgule devant ou.

 

Exemples :

 

- Claude ou Serge pourrait t’accompagner, non?

- Une fois ici, tu avances ou recules, mais surtout tu ne restes pas là.

- Mon fils aimerait devenir architecte ou ingénieur.

 

 

Lorsque, pour un effet stylistique, il y a répétition de ou devant les deux segments, la virgule est généralement employée, mais elle n’est vraiment nécessaire que si les deux segments sont longs ou complexes.

 

Exemples :

 

- Paul espère connaître un jour ou la célébrité, ou la richesse. (ou : Paul espère connaître un jour ou la célébrité ou la richesse.).

- Pour notre anniversaire, j’offrirai à Suzanne ou des fleurs cueillies dans ma cour, ou ce magnifique collier en perles bleues de Tahiti.

 

 

Dans une énumération, ou prend souvent la place de la virgule entre les deux derniers éléments. Si l’on veut insister sur l’élément qui termine l’énumération, on peut faire précéder ou d’une virgule.

 

Exemples :

 

- Préfère-t-elle les lys, les roses ou les jonquilles?

- Il faudra choisir : ce sera Constant, Véronique, Benoît, ou toi.

 

 

Lorsque ou est répété devant chaque élément de l’énumération, la virgule est nécessaire, sauf devant le premier ou.

 

Exemple :

 

- À la fin de l’émission, le gagnant remportera ou la voiture, ou l’argent, ou les deux.

 

 

Il arrive que ou coordonne des propositions. Dans certains cas, une virgule devant cette conjonction permet de clarifier l’énoncé, par exemple lorsque les propositions sont longues ou complexes, qu’elles comportent des sujets différents ou encore qu’une seconde proposition en renforce une première, exprime une conséquence ou marque une opposition.

 

Exemples :

 

- Il faudra que les ministres se rassemblent pour discuter de cet épineux problème, ou que les institutions concernées proposent enfin une solution qui pourra rapidement être mise en application. (sujets différents)

- Il les a tous chaleureusement invités, ou plutôt il essaie de réunir tous ceux qui peuvent lui être utiles. (opposition)

 

 

On met une virgule devant le ou qui coordonne deux propositions si l’une d’entre elles comprend déjà cette conjonction à proximité et qu’il y a risque d’ambiguïté.

 

Exemples :

 

- Aimerais-tu passer tes vacances dans un endroit comme Acapulco ou Cuba, ou préférerais-tu visiter une ville comme Paris ou Londres?

- Nous pourrions rester ici à faire du ménage ou à écouter la télévision, ou jouer au tennis dans un parc qui se trouve tout près d’ici.

 

Il peut évidemment y avoir une virgule après la conjonction ou lorsque le membre de phrase qui suit cette dernière est une incise ou un autre élément entre virgules.

 

Exemple :

 

- Mon fils aimerait devenir architecte ou, m’a dit son père, ingénieur.



Haut
Date de la dernière mise à jour de la BDL : septembre 2017

Accès à l’information - Politique de confidentialité
Québec

© Gouvernement du Québec, 2002

Aide à la recherche Présentation de la BDL Foire aux questions Liste des articles